Nation

Crise dans l’Est de la RDC : le CNSA consulte la classe politique.

Au regard de la situation sécuritaire préoccupante dans l’est de la RDC, le Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA) a entamé mercredi 16 novembre les consultations politiques en vue de renforcer la cohésion nationale. Cette démarche est la matérialisation des conclusions de sa session extraordinaire tenue lundi dernier, au cours de laquelle cette institution avait déploré les conflits intercommunautaires au Mai-Ndombe et au Kongo-Central ainsi que « l’effritement de la cohésion nationale ».  

Pour faire face à l’agression rwandaise, le CNSA a amorcé ses différentes consultations politiques avec le président honoraire du Sénat, Leon Kengo wa Dongo, dont l’expérience est très utile pour la résolution de la crise dans l’est du pays, explique le président du CNSA, Joseph Olenghankoy. 

Selon lui, « tout ce qu’on peut faire dans ce pays sans la cohésion nationale, on n’y arrivera pas ». 

Une partie de la province du Nord-Kivu est occupée, depuis quelques mois par la rébellion du M23, soutenue par le Rwanda. A la suite de cette situation, des responsables onusiens et l’ex-président kenyan, Uhuru Kenyatta, désigné facilitateur du processus de Nairobi par la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), ont appelé les Congolais à l’unité et au patriotisme. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer