Politique

RDC : Fayulu est contre la nomination de nouveaux juges à la Cour constitutionnelle

S’adressant aux militants de Lamuka au terrain Sainte Thérèse (Kinshasa) samedi 22 août 2020, Martin Fayulu Madidi est revenu sur quelques sujets ayant marqué, il y a quelques jours, l’actualité politique au pays. Il s’est exprimé notamment sur l’entérinement, par l’Assemblée nationale, de Ronsard Malonda comme Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), les propositions de loi des députés FCC Aubin Minaku et Garry Sakata ou encore la récente nomination de nouveaux juges à la cour constitutionnelle.

Il dit être contre le choix porté sur  Ronsard Malonda à la tête de la CENI et rejette les propositions de loi de Minaku et Sakata.

“ Aujourd’hui on veut mettre Ronsard Malonda (à la tête de la CENI ndlr) pour qu’il crée encore des désordres lors des prochaines élections. On ne va pas accepter cela. On ne va pas non plus accepter les propositions de loi de Minaku et Sakata ”, a-t-il dit. 

M. Fayuku dit également son désaccord sur la nomination de nouveaux juges à la Cour constitutionnelle, accusant le FCC et le CACH de faire la course au pouvoir. 

“ Et mêmes les juges que Félix Tshisekedi a nommé à la Cour constitutionnelle, la population ne va pas les accepter (…) Où avez-vous vu les choses passer ainsi ? Jusqu’où voulons nous aller ? Chaque jour, on ne fait que violer la constitution (…). Tout ça, c’est la course au pouvoir mais pour faire quoi avec alors que le peuple est en train de souffrir ici. Il dort affamé, il est tué ”, a ajouté Fayulu. 

Martin Fayulu : « Nous allons être tous derrière le Prix Nobel, Dr Denis Mukwege, nous n’avons pas peur»

Martin Fayulu a observé une minute de silence pour les victimes des violences dans l’Est de la RDC. Il a parlé de génocide congolais.
Dans son discours devant des milliers de militants venus l’écouter, le président de l’ECIDE a aussi apporté son soutien à Denis Mukwege.

« Denis Mukwege parle pour le pays. Il fait un grand travail.. Il dénonce le mal. Il demande au monde s’intéresser aux problèmes de la RDC. Aujourd’hui, ils veulent le tuer. Est-ce que vous aller cautionner cela? »

Et d’ajouter:

« Nous allons tous être tous derrière Denis Mukwege, notre prix nobel. Nous n’avons pas peur et nous n’allons pas avoir peur ».

Pour rappel, le vendredi, Félix Tshisekedi a engagé le Gouvernement et, particulièrement les Ministres ayant l’Intérieur et la Sécurité ainsi que la Justice dans leurs attributions de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour assurer la sécurité de Denis Mukwege.

Il a également ordonné l’ouverture des enquêtes sur « des intimidations, correspondances haineuses et menaces de mort dont le Prix Nobel de la paix 2018 faisait l’objet à la suite de son plaidoyer en faveur de la paix dans l’Est du pays, en proposant la création d’un tribunal pénal international pour la RDC afin de juger les graves crimes qui y sont commis contre la population civile.

Adolhphe Muzito et Martin Fayulu sont de retour à Kinshasa après un peu plus de six mois aux USA. Ils y étaient bloqués suite aux mesures liées à la crise de COVID-19.

Par Actualité. CD

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer