Politique

RDC-UDPS-Félix Tshisekedi vise « la conquête du pouvoir aux scrutins du 23 décembre 2018 »

En RD Congo, Félix Tshisekedi, qui a été investi président du parti politique Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) samedi 31 mars 2018 à Kinshasa, s’est fixé pour objectif de remporter les élections présidentielles du 23 décembre 2018, dans son discours d’investiture au siège du parti.

« L’un des objectifs que je m’assigne est naturellement la conquête du pouvoir aux scrutins du 23 décembre prochain. D’aucuns accusent l’UDPS d’avoir mené durant des années un combat politique stérile et de ne pas accéder au pouvoir. Cette fois-ci, aux fins des conquêtes effectives du pouvoir, nous nourrissons des ambitions électorales légitimes : gagner haut la main la présidentielle, avoir le plus grand nombre des députés provinciaux et nationaux, compter le nombre le plus élevé des gouverneurs des provinces, avoir le plus grand nombre des sénateurs. Je fais un appel solennel à toutes les forces acquises au changement de se mettre ensemble pour obtenir l’alternance démocratique », a affirmé Félix Tshisekedi.

Le nouveau président de l’UDPS Felix Tshisekedi a promis de continuer l’œuvre laissée par son prédécesseur, Etienne Tshisekedi.

Il note que son offre politique par rapport au parti vise aussi à organiser, consolider et élargir l’encrage national du parti.

« Cet objectif est à notre portée. Il est atteignable. Il nous suffit de redynamiser le parti, de garantir en permanence son unité, de renforcer les capacités d’analyse, de réflexion de nos cadres, de mobiliser les moyens financiers, …. », a argumenté M.  Tshisekedi. Selon lui, son parti est ouvert à des alliances avec des partenaires avec qui ils feront des choses ensemble. Il vise aussi à mener une action internationale afin de connecter l’UDPS à certains partenaires et soutiens extérieurs.

Felix Tshisekedi a été élu président de l’UDPS à l’issue du vote qui s’est déroulé dans la nuit de vendredi 30 mars. Le fils du feu Etienne Tshisekedi a obtenu 790 voix (soit 98,38%) contre 8 pour son challenger, Guy Bao.

 

RO/CR

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer