Uncategorized

RDC : « Les consultations nationales ne devraient pas aboutir au partage du pouvoir » (Société civile)

Felix Tshisekedi présidant le 51eme Conseil des ministres par visioconférence vendredi 2 octobre 2020.

La Société civile, Forces vives de la RDC recommande au Chef de l’État que les consultations qu’il a initiées se fassent sur des questions socio-économiques et sécuritaires et non sur le partage du pouvoir.

Lors d’un point de presse tenu, jeudi 29 octobre 2020 à Kinshasa, John Masimango, porte-parole de cette structure, invite le Président Félix Tshisekedi, en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, à éviter de donner l’impression de s’identifier à une tendance politique.

« Que les consultations se passent au sein des institutions pour un dialogue franc entre acteurs, afin de dissiper les malentendus à répétitions. Qu’elles soient orientées uniquement sur les questions socio-économique et sécuritaire et non pour le partage du pouvoir », a fait remarquer John Masimangi.

Concernant la question de prestation des serments des juges de la Cour constitutionnelle, la Société civile Forces vives recommande à Félix Tshisekedi que toute prise de position et décision trouvent fondements dans le respect de la Constitution et des lois de la République.

Les consultations nationales devront débuter lundi 2 novembre 2020. Le Cabinet du Chef de l’Etat, l’a annoncé vendredi 30 octobre à la télévision publique, la RTNC.

Selon le porte-parole de Félix Tshisekedi qui a lu cette lettre, l’ordre d’arrivée et de réception des personnalités et des associations est indiqué dans les invitations qui ont été remises aux concernés.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer