Non classé

Nord-Kivu : Plus de deux millions d’électeurs enrôlés au Nord-Kivu en l’espace des deux mois

Deux millions cinq quatre-vingt (2.005.180) d’électeurs au Nord-Kivu ont été enrôlés en l’espace de deux mois au Nord-Kivu ( Est de RD Congo), a révélé le lundi 6 février 2017 le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Norbert Kantitima Bashengezi e, à l’issue d’une séance de travail à Goma avec les membres du comité provincial de sécurité regroupés au tour du Gouverneur Julien Paluku Kahongya.

Il s’agit d’un motif de satisfaction a déclaré le N° 2 de la centrale électorale en RDC qui a annoncé l’arrivée imminente à Goma d’une délégation des membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour se rendre personnellement compte de l’état d’avancement du processus d’identification et d’enrôlement au Nord-Kivu.

Norbert Bashengezi s’est également dit satisfait de l’enrôlement en chiffres élevé des femmes dans trois des neuf entités du Nord-Kivu à savoir les territoires de Beni et de Lubero en plus de la ville de Beni.

Il s’agit d’une preuve que les Congolais ont pris conscience du bienfondé du processus, s’est réjoui le Vice-président de la CENI avant d’appeler les miliciens à décréter une trêve et ainsi permettre aux Congolais de s’enrôler pour enfin se choisir ses propres dirigeants.

« Ça fait vingt ou trente ans que l’on souffre au Nord-Kivu et il faudra que les combattants au sein des groupes armés reviennent à la paix et qu’ils viennent à l’enrôlement au lieu de continuer à faire la guerre car a-t-il soutenu « il n’y a personne qui a besoin de la guerre mais plutôt des cartes d’électeurs » seule voie pour accéder au pouvoir.

Une féminisation de l’électorat encourageante au Nord-Kivu

De son coté, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku s’est réjoui par le record atteint par le nombre élevé des femmes par rapport aux hommes dans la ville de Beni ainsi que les territoires de Beni et de Lubero, une preuve que les femmes ont pris conscience de leur infériorité numérique notamment au niveau de l’Assemblée provinciale.

« Je voudrais faire un appel à toutes les femmes du Nord-Kivu qu’au-delà de la féminisation de l’électorat, il faudra également la féminisation des Assemblées », a recommandé l’Autorité provinciale avant de féliciter tous les acteurs politiques tant de la Majorité que de l’Opposition pour leur implication. Il a émis le vœu de voir tous les hommes de Dieu d’intégrer, dans leurs prêches, des messages de sensibilisation à l’enrôlement.

« Dans la brousse et dans la foret il n’y a pas d’avenir », a averti Julien Paluku comme pour appeler les jeunes qui trainent leurs pieds dans les groupes armés à revenir à la raison car l’avenir radieux des Congolais réside dans leur libre choix des ses propres dirigeants.

 

RK 1

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer