Politique

Nominations à la Cour constitutionnelle : Un agenda caché de Félix Tshisekedi [Tribune de Me Ignace MUNGA]

Publié par Danny Ngubaa.

TRIBUNE
*

L’appareil judiciaire est de part sa « nature », _independant_. Aucun citoyen, quel que  soit son rang et même son positionnement ne peut prétendre le manipuler, car nul n’ignore que c’est « la justice qui élève une nation ».

_Le pouvoir corrompt_. l’État de droit n’est plus qu’un simple slogan, en République démocratique du Congo. Il n’est qu’un _« mort né »_, soutiennent sagement les observateurs de l’univers politique congolais. Son prétendu garant (Félix Tshisekedi Tshilombo) devient lui-même son assassin. 

Les intentions de Félix Tshisekedi, de nos jours, ne sont certainement pas de nature à rendre la justice indépendante. Les dernières nominations dans ce secteur nous en disent long.

Au vrai, la stratégie de Tshisekedi en nommant à la Cour constitutionnelle est la suivante :
– Manipuler, en sa faveur, toutes les lois délibérées et approuvées au parlement ;
– Bannir progressivement en RDC, grâce au concours de la Cour constitutionnelle, toutes les autres plates-forme politiques, au profit du CACH, mieux de l’UPDS;
– Arriver à déclarer anticonstitutionnels tous les avantages légaux accordés aux anciens présidents élus, cas de Joseph Kabila ;
– Passer outre la coalition FCC- CACH, et son partenaire direct Joseph Kabila.

C’est sans aucun la naissance de la dictature face à laquelle le peuple congolais doit ouvrir l’œil.

Par Me Ignace Munga.

+243810141152

*Ces propos n’engagent que l’auteur de la tribune et non le média Congoreformes

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer