Nation

Matinée politique AFDC-A: Bahati Lukwebo soutient la réforme de la CENI et s’oppose à l’élection présidentielle au suffrage indirect

Par Patrick Lokoni

Devant les cadres, membres et sympathisants de l’AFDC-A rassemblés à la Foire internationale de Kinshasa (Fikin), le Sénateur Bahati Lukwebo s’exprimant sur les enjeux politiques de l’heure, a indiqué que son régroupement Politique se range derrière les réformes en cours notamment celles concernant la commission électorale Nationale indépendante, CENI, avant la désignation des ses animateurs à tous les niveaux.

Ces réformes a-t-il soutenu, vont permettre le respect de la volonté du peuple, souverain primaire. Pour ce faire, les dirigeants de la Ceni, doivent tous être apolitiques et provenir de la Société Civile. Ceci évitera à la centrale électorale de se retrouver, comme de coutume, prises en otage par les politiciens.

Dans le même chapitre, la deuxième force politique de la République démocratique du Congo souhaite le retour de l’élection présidentielle à deux tours et le choix des gouverneurs des provinces par le souverain primaire.

Évoquant les questions liées au social, l’ancien Ministre d’État au plan a indiqué que son regroupement Politique est membre de la majorité parlementaire et soutient le chef de l’Etat, Felix Antoine Tshilombo.

Cependant, le No1 de l’AFDC-A, déplore la misère à laquelle est condamnée injustement la population alors que le pays regorge d’énormes potentialités dans son sol et sous sol et que le gouvernement sensé trouver des solutions aux problèmes du peuple a jeté le pouvoir dans la rue.

L’autorité morale de l’AFDC-A, encourage le gouvernement à travailler d’arrache-pied pour l’éradication de la pauvreté et la promotion de la bonne gouvernance en vue de l’emergence du pays.

Pour lui, le combat contre la corruption, l’un des fléaux qui vident le pays de sa substance devrait constituer la priorité des priorités.  » L’AFDC-A demande aux autorités du pays de combattre la corruption, ce mal qui gangrène notre société et vide l’Etat de sa substance », a plaidé l’autorité morale de l’AFDC-A. Avant de marteler, « les politiciens ont causé beaucoup de torts au peuple, nous en appelons à la repentance de chacun ».

Poursuivant son propos, le Sénateur Modeste Bahati s’est insurgé contre l’insécurité persistante dans l’Est du pays, dans le Grand Katanga et un peu partout sur l’ensemble du territoire national. Aussi a-t-il condamné le tribalisme sous toutes ses formes.

Par ailleurs en guise des pistes de solutions à la misère de la population, Bahati Lukwebo, chantre de l’égalité sociale, fait noter que l’AFDC-A préconise dans son projet de société, la promotion et le développement à la base. Il a annoncé le lancement prochain de la mutuelle de santé de l’AFDC-A pour remédier tant soit peu aux problèmes de santé de la population confrontée à plusieurs maladies notamment la pandémie de Covid-19 contre laquelle, il a appelé chacun au respect des gestes barrières.

Dans l’optique de doter le regroupement des structures fortes, quelques secrétaires nationaux et fédéraux ont été investis, particulièrement ceux de la circonscription du Mont-amba qui abritait l’événement.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer