Uncategorized

Lutte contre Covid-19 : l’ONU a acheminé plus de 10.000 m3 d’aide humanitaire et médicale dans 121 pays

Un avion du PAM transportant près de 16 tonnes de fournitures comprenant des masques et des gants pour les pays d’Afrique de l’Ouest du Burkina Faso et du Ghana.

A ce jour, le Programme alimentaire mondial (PAM) a envoyé plus de 10.000 mètres cubes de fret humanitaire et médical dans 121 pays pour aider les gouvernements et les partenaires de la santé à répondre à la pandémie de Covid-19.

« Il s’agit de marchandises suffisants pour remplir plus de 4 piscines olympiques », a affirmé Elisabeth Byrs, porte-parole duPAM lors d’un point de presse virtuel ce mardi à Genève.

Ces cargaisons comprennent des équipements de protection individuelle (EPI) tels que des masques, des gants et des blouses, des ventilateurs, des kits sanitaires d’urgence, des brancards, des thermomètres et des fournitures pour la purification de l’eau, ainsi que des équipements logistiques.

Le dernier vol humanitaire du PAM en date a été affrété le dimanche 31 mai 2020. Il s’est rendu à Vientiane, au Laos, où les vols commerciaux internationaux réguliers sont suspendus depuis le mois de mars. À bord du vol d’Air Asia se trouvaient des fournitures médicales données par la communauté internationale, notamment des équipements de protection tels que des masques, des désinfectants, des gants et des blouses. Outre ce matériel destiné à la lutte contre la pandémie de Covid-19, il y avait aussi des vaccins pour le Programme national d’immunisation afin d’assurer la continuité des services de santé essentiels.
 Un avion du PAM transportant près de 16 tonnes de fournitures comprenant des masques et des gants pour les pays d’Afrique de l’Ouest du Burkina Faso et du Ghana

L’importance d’un réseau en étoile pour acheminer le fret

Le vol humanitaire, qui a lieu désormais tous les dimanches, relie Vientiane à Kuala Lumpur, en Malaisie, où le PAM dispose d’un centre logistique.  En Asie et dans le Pacifique, des vols de solidarité similaires sont également venus au Myanmar, au Bangladesh, en Afghanistan, et bientôt au Népal et au Timor-Leste, apportant des fournitures et du matériel médical ainsi que des travailleurs humanitaires pour soutenir les efforts d’intervention de la pandémie dans ces pays.

De plus, l’Agence onusienne fournit des services aériens de passagers pour transporter les travailleurs humanitaires et médicaux vers les zones où il n’existe pas d’options commerciales sûres et fiables. 

Le premier de ces vols régionaux a eu lieu le 1er mai entre les hubs régionaux d’Addis-Abeba et d’Accra. Depuis le lancement de ce service le 1er mai 2020, 88 services de passagers ont transporté plus d’un millier de personnes vers 26 destinations en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient. A ce jour, 235 organisations se sont inscrites pour utiliser ce service. Selon le PAM, ce service sera bientôt étendu à l’Amérique latine.

A noter que l’Agence onusienne a mis en place des centres d’intervention humanitaire mondiale à Guangzhou (Chine), Liège (Belgique) et Dubaï (EAU), à proximité des lieux de fabrication des fournitures – aux côtés de centres régionaux en Éthiopie, au Ghana, en Malaisie, au Panama et à Dubaï.

Le centre régional en Afrique du Sud est en phase finale d’ouverture. Ce système de réseau en étoile permet d’acheminer le fret et les travailleurs médicaux et humanitaires vers les lignes de front, avec des vols entre les hubs mondiaux et régionaux, puis des vols vers les pays prioritaires, où les services commerciaux sont perturbés par les mesures de confinement ou la fermeture des frontières.

Par CR/Canu

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer