Uncategorized

Kananga-MJ Bitshilualua: « Les pesanteurs culturelles et la marginalisation continuent à freiner l’autonomisation des filles »

L’ONG « Aigle du cœur » a commémoré la Journée internationale de la jeune fille à Kananga, à l’occasion une grande activité à l’intention des écolières de la commune de Ndesha.

Dans son speech, la coordonnatrice de cette structure, qui fait de l’autonomisation des filles son cheval de bataille, a énuméré les besoins réels et les défis auxquels font face ses pairs.

Toutefois, elle a déploré la non prise en compte des engagements pris en faveur des filles dans les documents juridiques nationaux, régionaux et internationaux.

Marie Jeanne Bitshilualua a énumérés les contraintes qui clouent la jeune fille dans la société avant de demander l’apport de tous pour l’éradication de ces fléaux au Kasaï Central.

 » Des nombreux engagements pris en faveur des filles n’ont toujours pas été honorés, de nombreux problèmes pèsent sur l’amélioration de la vie des jeunes filles, notamment, les mariages précoces, les violences sexuelles, l’analphabétisme, la marginalisation, la faible représentativité des femmes et des filles aux instances de prise des décisions, la non appropriation de la loi sur la parité, la discrimination liée à la scolarisation et à l’héritage, l’accès difficile à l’emploi et à la promotion… » souligne-t-elle.

« En outre, il ressort de l’enquête menée par l’ONG Ailes du cœur plusieurs violations des droits des femmes et des filles. On constate la faible vulgarisation des textes légaux, la persistance des us et coutumes », ajoute-t-elle.

Face à ce tableau sombre, Marie Jeanne Bitshilualua promet l’organisation des campagnes de sensibilisation pour lutter contre cette triste réalité et indique que la création des conditions succeptibles d’épanouir la jeune fille est indispensable car les filles ont des potentialités capables de développer la province.

Elle a invité les participantes à dénoncer tous les cas de violences sexuelles et, surtout, à étudier pour leur excellent avenir.

Par Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer