Uncategorized

RDC : face à l’insécurité persistante, le budget de l’armée ne suffit plus

 Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui font face à plusieurs fronts d’insécurité, particulièrement dans l’Est du pays pourrait souffrir d’insuffisance de budget. C’est le cri d’alarme du député, Juvénal Munobo.

Chef de la délégation des députés au sein de la Commission paritaire gouvernement-parlement qui poursuit une mission dans quelques provinces du pays en proie à l’insécurité, notamment l’Ituri, le Nord-Kivu et le Sud-Kivu, le député Juvénal Munobo lance un cri d’alarme sur l’insuffisance du budget alloué aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Sur Top Congo FM, il suggère aussi qu’il faut toujours faire « le suivi de la traçabilité de l’utilisation de fonds. Il faut même penser à une loi de programmation militaire, c’est-à-dire, un outil de planification sur plusieurs années ».

Car, actuellement, le budget de l’armée ne suffit plus. Selon ce député, l’enveloppe de l’armée, « qui avoisine les 400 millions de dollars, semble ne vraiment plus suffire».

A l’en croire, « le grand problème de notre Armée aujourd’hui est lié au financement des opérations. Il y a des problèmes au niveau de frais de fonctionnement de notre Armée », a-t-il affirmé. Avant de préciser qu’il y a également « la prime du combat qui pose problème».

Ce n’est pas toujours régulier, assure-t-il. Ajoutant qu’il y a des problèmes au niveau des vivres de militaires, de médicaments pour les militaires blessés et malades, le carburant aussi pour la mobilité.

D’où, la nécessité « d’accroître les capacités de services de notre Armée, par exemple à Beni, comme on est dans les opérations de ratissage, il faut des drones pour aider à repérer les caches des ADF. »

Par Dido Nsapu (DC)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer