Société

Transferement des détenus de Makala vers la prison du cinquantenaire de Bandundu : la CNDH recommande au gouvernement d’intégrer l’approche basée sur le respect des droits de l’homme dans le désengorgement des prisons

Par Oscar BISIMWA

« La CNDH a été saisie du Transfèrement des détenus de la prison centrale de Makala de Kinshasa vers la prison du cinquantenaire de la ville de Bandundu dans la province du Kwilu », rapporte un communiqué de la Commission nationale des droits de l’homme publié jeudi 14 mai 2020 par son président Mwamba Mushikonke Mwamus.

Tout en saluant les efforts et mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le covid-19, cette institution d’appui à la démocratie chargée de la promotion et la protection des droits de l’homme réitère son plaidoyer contenu dans sa lettre du 28 mars 2020 adressée au président de la République, magistrat suprême, pour le désengorgement de toutes les prisons et autres lieux de détention dans toutes les provinces de la République.

« De tout ce qui précède, la CNDH recommande au gouvernement que toutes les mesures prises dans le cadre de la lutte contre le covid-19, intègrent l’approche basée sur le respect des droits de l’homme », peut-on lire dans ce communiqué dont une copie est parvenue à Congo Réformes.

Pour rappel, la CNDH, conseillère du gouvernement en matière des droits de l’homme, est la première à avoir demandé au gouvernement de prendre des mesures de désengorgement des prisons en vue de limiter la propagation du Coronavirus. La mesure n’a pas tardée à être prise par le Gouvernement. C’est dans cette optique que s’inscrit notamment le Transfèrement des détenus de la prison centrale de Makala de Kinshasa vers la prison du cinquantenaire de la ville de Bandundu dans la province du Kwilu.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer