Informations, Communication et Relations Presses

Sama Lukonde au Mining Indaba/2022 : « La RDC porte une espérance planétaire, non seulement dans le secteur minier mais aussi dans celui de l’environnement »

Le Premier Ministre

Le Premier Ministre prononçant son discours à Cape Town.

Le Premier ministre Sama Lukonde représente le président de la République, Félix Tshisekedi, au Forum Mining Indaba de cette année où il fait le VIP de la RDC, en parlant des atouts et opportunités d’investissement dans le secteur minier et même dans la transition écologique du géant de l’Afrique centrale.

Présentant le pays aux immenses potentialités, le chef du gouvernement congolais a déclaré devant toute l’assistance au Mining Indaba/2022, mardi 10 mai 2022, que « la République Démocratique du Congo porte une espérance planétaire, non seulement dans le secteur minier mais aussi dans celui de l’environnement dont elle est bien consciente ».

Pour le chef du gouvernement, les ressources minérales dont regorge la République Démocratique du Congo sont nombreuses, diversifiées, facilement accessibles, pour plusieurs sites et exploitables. Elles comprennent des métaux de base, métaux ferreux et non ferreux, des substances minérales précieuses et semi précieuses, des minéraux industriels, des pierres de couleurs ainsi qu’une variété des ressources énergétiques.

« La République Démocratique du Congo n’est cependant explorée approximativement qu’à 19% de ses potentialités ! C’est la raison pour laquelle une intensification de la recherche géologique et minière s’avère indispensable. Cela a conduit le Gouvernement à planifier une meilleure valorisation des ressources minérales pouvant aller jusqu’à la certification de leurs réserves », a renchéri le Premier ministre qui a prononcé son allocution devant notamment le président Sud-africain, Zambien, Botswanais et bien d’autres hommes d’Etat et opérateurs économiques.

C’est dans ce sens qu’un Plan stratégique national d’exploration et de certification des réserves minérales, portant sur l’ensemble du Territoire national, a été élaboré par le gouvernement, a dit Sama Lukonde, mettant en exergue notamment six blocs d’intérêt minier évident, renfermant des zones de recherches géologiques intéressantes. Il s’agit des blocs Kasaï, Katanga, Equateur, Kivu, Kongo-Central et Kwilu.

A date, au nombre des minerais sous exploitation, à en croire Sama Lukonde on peut citer : le cuivre, le cobalt, le zinc, l’étain, le manganèse, l’or, le diamant, la cassitérite, le wolframite et le coltan ainsi qu’une perspective à court terme d’exploiter le lithium et le nickel.

Accompagné des Ministres des Mines, du Numérique et de la Communication et Médias, le chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde, est arrivé dimanche soir à Cape Town, en Afrique du Sud. Le Forum  Mining Indaba de cette année est placé sous le thème “Évolution du secteur minier africain : investir dans la transition énergétique, l’ESG et les économies”.

AVEC DESKECO

Oscar BISIMWA

Read Previous

Sommet d’Abidjan sur le climat : les chefs d’État signent l’engagement pour lutter contre la désertification et la sècheresse

Read Next

RDC: la politique africaine, de l’indépendance à 2018

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *