Société

Relance des activités du RECASH: le Réseau des Cadres Shi et Havu » en conférence sur la problématique de la production agricole dans le Bushi

Par Oscar BISIMWA

Le Réseau des Cadres Shi et Havu (RECASH) a procédé, ce samedi 21 novembre 2020 au Centre de Rééducation pour Handicapés Physiques sur l’avenue des huileries à Kinshasa, à la relance de ses activités.

Outre la présentation du Recash, son bilan et ses perspectives par son président Maître Gullain Malere Mudekereza,
la réflexion a tourné notamment autour de la problématique de la production agricole au Bushi-Buhavu face à l’appauvrissement des sols et aux maladies qui affectent les plantes ».

Abordant ce thème, le Chef des travaux Prince Baraka de la faculté des sciences agronomiques de l’Université de Kinshasa a relevé les maladies qui attaquent les plantes dans le Sud-Kivu en général, et les territoires autant en partage la langue Mashi, en particulier. L’orateur a proposé quelques pistes de solutions pour sortir de cette situation qui appauvrit la population de cette partie du pays vivant essentiellement de l’agriculture et l’élevage.

Par la même occasion, les participants, essentiellement de la tribu des Bashi (Bashi-bahavu), ont enrichi leurs connaissances sur les limites géographiques de l’espace culturel shi, les éléments caractéristiques, la langue et le peuple, sujet développé par le Professeur Désiré Mwendanga Musengo, Anthropologue et Directeur général de l’Institut national des travailleurs sociaux.

Plusieurs officiels Bashi ont pris part à cette rencontre, entre autres le Député National Bertin Mubonzi et le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo.
L’Autorité morale de l’AFDC-A a encouragé cette initiative qui va dans le sens de promouvoir le développement du Bushi et de mobiliser les fils et filles de cette contrée à participer à la reconstruction du pays.

Nous y reviendrons

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer