Uncategorized

RDC-Tshala Muana après sa libération: « Je chante trahison. Ce n’est pas destiné au Chef de l’État « 

Photo ACTUALITE.CD

Tshala Muana a été libérée mardi 17 novembre 2020 après une nuit passée en détention dans les locaux de l’Agence nationale de renseignements (ANR) à Kinshasa. Dans une interview exclusive accordée à ACTUALIE.CD, elle a donné quelques explications.

« Lors de l’audition, ces agents m’ont dit qu’ils n’avaient pas de problème avec la chanson, mais ils s’opposaient aux images de la vidéo qui circule. J’ai dit que ce n’est pas moi. Ce clip là n’est pas de moi », a t-elle dit.

Ingratitude est un vieux projet.

« C’est depuis longtemps que je réalise cet album. La première chanson était réservée à Dieu. Les chansons sortes les unes après les autres (…). La chanson ingratitude n’était pas encore mixée. Pas de clip, rien. C’est une fuite. Je ne sais pas qui a fait ça, peut être un technicien. Je ne sais pas », a t-elle déclaré.

C’est une thématique qu’exploite depuis longtemps.

« Je chante trahison. Ce n’est pas destiné au Chef de l’Etat. C’est depuis 2013 que je travaille sur cette chanson. J’ai connu beaucoup de trahison dans ma vie professionnelle. Je ne sais pas qui a sorti cette chanson. D’ailleurs, ce n’est pas la première que je chante contre l’ingratitude », a t-elle ajouté. 

Elle se défend d’avoir ciblé le Chef de l’État.

« Ils disent que j’ai insulté le Chef de l’Etat. J’ai beaucoup de respect pour lui. Ce n’est pas mon ami », a t-elle dit. 

Concernant la commission de censure, elle ajoute: « Le travail n’est pas fini. Je n’ai même pas encore transmis la chanson à la commission de censure ».

Par CR/Actualité.cd

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer