Nation

RDC : Scandales et coups de feu à Kisangani

Pendant que le gouverneur Lomata de la Tshopo (nord de RD Congo) s’active non seulement pour l’élection du candidat du Front commun pour le Congo (FCC) à la présidentielle de décembre 2018 et pour que la prochaine Primature revienne à l’ex-province Orientale, le vice-gouverneur ne se lasse pas de signer des scandales qui compromettent les chances de Ramazani Shadary.

« Nous devons faire élire à 100%  le candidat du FCC dans l’ex-province Orientale et prendre tous les sièges aux législatives nationales afin de prendre la Primature qui nous a échappé en 2011 à la suite de nos querelles stériles. Mettons nos intelligences et nos énergies ensemble pour parvenir à cette finalité », a martelé Constant Lomata  devant ses 3 collègues gouverneurs issus de l’ex-province Orientale, dimanche 23 septembre 2018.

Pendant que celui-ci est  suivi religieusement par ses pairs, son vice-gouverneur ordonne , à la même heure, qu’on tire à balles réelles sur le souverain primaire.

En effet, il est 10h à Kisangani lorsqu’un groupe de jeunes se réclamant de la Synergie des associations des jeunes de la société civile débarquent au siège de cette structure citoyenne, scandant des chants hostiles au président de cette structure David Yofemo, exigeant son départ pour « instrumentalisation, détournement des fonds… ».

Juste 15 minutes après l’arrivée du député provincial Mike Bambembe, qui avait adressé un moyen de contrôle à l’endroit du vice-gouverneur Gaspard Bosenge, celui-ci débarqua sur les lieux en ordonnant à sa garde rapprochée de tirer à balles réelles. Le député s’étant aussitôt éclipsé dans la nature, c’est la débandade totale. Toute la ville est en alerte.

Devant l’intransigeance de ces jeunes qui tenaient par tous les moyens d’arriver à leurs fins (lire leur mémo devant l’autorité provinciale), le ministre provincial de l’Intérieur est arrivé sur les lieux et les jeunes ont fini par lire leur mémo devant le ministère provincial de l’EPSP.

Le dossier se trouve déjà à l’Auditorat supérieur où le député Mike Bambembe a déposé sa plainte pour tentative d’assassinat.

Jusqu’où ira ce transfuge du RCD et du PND de Moïse Katumbi à l’APNG ?

Une chose est certaine : le vice-gouverneur Gaspard Bosenge n’est pas à son premier forfait et visiblement pas à son dernier. La stratégie de déstabilisation du FCC se porte très bien à la Tsopo par la succession des scénarii qui tendent à amoindrir les chances du candidat du FCC.

 

Semul/CR

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer