Politique

RDC-Présidentielle 2018 : Samy Badibanga annonce « 80 à 100 milliards USD de budget annuel et 10 à 15 millions d’emplois créés »

Le Premier ministre honoraire Samy Badibanga Ntita et candidat des Progressistes à la présidentielle du 23 décembre 2018 annonce, s’il est élu, « 80 à 100 milliards USD de budget annuel et 10 à 15 millions d’emplois créés » en République démocratique du Congo (RDC)..

« Dix (10) à quinze (15) millions d’emplois crées, un (1) milliard de dollars de fonds communautaire consacrés à la jeunesse et l’entrepreneuriat, quatre-vingt (80) à cent (100) milliards de dollars de budget annuel, quatre cents (400) à cinq cents (500) milliards de dollars de produit national brut et cinquante (50) milliards USD de réserves dans le Fonds de développement durable de la RDC », a-t-il précisé mercredi 22 août 2018, lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

Parmi les priorités de son programme « changement pour tous », il a ciblé « la sécurité des personnes et des biens, et la transparence absolue des affaires publiques » au motif que « la corruption tue nos concitoyens et détruit les finances publiques et notre économie ».

« Après la sécurité et la transparence des affaires publiques, la deuxième priorité du programme changement pour tous, les emplois et entreprises pour la jeunesse, parce qu’elle est le quotidien et l’avenir de notre nation. L’aide financière aux familles, parce que l’alimentation, la santé et l’éducation de tous sont les conditions de notre développement durable », a-t-il expliqué, soulignant que «Changement pour tous, c’est un paquet de réformes majeures des politiques publiques » qu’il entende mettre en œuvre durant son premier mandat présidentiel quinquennal.

Selon Samy Badibanga, « ce programme repose sur trois blocs de réformes et innovations de politiques publiques, à savoir : le changement pour tous, le financement du changement pour tous et les fondations du changement pour tous ».

« C’est de cette manière, que la démocratisation, la croissance inclusive, la transparence des affaires publiques seront installés durablement », pense-t-il, convaincu qu’« au bout de cinq ans à la présidence de la République, le peuple congolais aura gagné (avec lui) plusieurs batailles décisives contre la pauvreté, la corruption et les inégalités ».

Et de conclure : «Si je me suis engagé en politique, il y a 10 ans, c’est pour mener la guerre à la pauvreté et aux inégalités. La corruption et les violences, qui en sont les résultats, bloquent le développement de notre pays, la RDC. Ce n’est pas une promesse, mais un engagement fondé sur des réformes précises et urgentes. Mon programme électoral reste ouvert aux critiques constructives pour le bien du peuple congolais ».

Angelo Mobateli

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer