Uncategorized

RDC-Néhémie Mwilanya : « Au centre des intérêts du FCC se trouve le Congo d’abord »


Le coordonnateur du front commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya.

« Au centre des intérêts du FCC se trouve le Congo d’abord », a déclaré samedi 7 novembre 2020 à l’ouverture de la retraite du FCC.

Le Front commun pour le Congo est en retraite politique depuis vendredi 6 novembre. Dans son discours d’ouverture, Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC a déclaré que la deuxième retraite politique du FCC qui s’ouvre au moment où les relations au sein de la coalition sont particulièrement scrutées, constitue une gageure pour les participants et offre l’opportunité de répondre à plusieurs préoccupations légitimes au regard des échéances futures.

« Fort de son ancrage idéologique qu’est le patriotisme progressiste, le FCC a, au cours des douze derniers mois, veillé à conserver les valeurs qui le singularisent sur l’échiquier politique congolais en rappelant, chaque fois qu’il le fallait et malgré les contraintes politiques, les principes qui font la force de la RDC et qui sont encapsulés dans l’héritage politique de son autorité morale Joseph Kabila », indique Nehemie Mwilanya dans son allocution.

Et le coordonnateur du FCC de poursuivre qu’Il a ainsi, interpellé, à plusieurs reprises, le gouvernement au sujet de l’amélioration de la sécurité nationale et celle des conditions socioéconomiques des populations congolaises.

C’est avec la même énergie que le FCC resté intransigeant quant au respect de la Constitution, des lois de la République ainsi que des engagements souscrits dans le cadre de l’accord de coalition comme gage de stabilité et de pérennité pour la démocratie congolaise qui a enregistré un tournant décisif le 24 janvier 2019, lors de la passation pacifique et civilisée du pouvoir.

Dans cette perspective, le FCC condamne toutes les manœuvres politiciennes partisanes visant à anéantir les bénéfices de celle-ci, et à détourner l’attention de notre peuple au regard du seul combat qui vaille : celui de l’amélioration de son vécu quotidien, note Néhémie Mwilanya.

Joseph Kabila, autorité morale du FCC, n’était pas présent à l’ouverture de cette retraite. Il a été empêché par des circonstances indépendantes de sa bonne volonté, selon le coordonnateur du FCC.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer