Nation

RDC-Massacre de Masisi: Denis Mukwege plaide pour un assainissement sérieux des forces de sécurité et de défense congolaises

Docteur Denis Mukwege, responsable de l’hôpital de Panzi à Bukavu dans la province du Sud-Kivu le 15/03/2016 à Kinshasa, lors d’une conférence de presse.
Le Prix Nobel de la paix, Denis Mukwege, a plaidé mercredi 11 mai 2022 pour une réforme profonde du secteur de la sécurité en RDC, mais aussi pour un assainissement sérieux des forces de sécurité et de défense congolaises.

Dans une déclaration rendue publique mercredi 11 mai 2022, Denis Mukwege affirme que des réformes qui sont indispensables à tout effort visant tant à la sécurisation du pays et de sa population.

Il dit noter avec inquiétude l’augmentation des violations des droits humains ainsi que le nombre croissant de victimes parmi la population civile, dans les provinces en conflit sous état de siège.

Cette situation doit amener les autorités congolaises à revoir en urgence la gouvernance sécuritaire et la diplomatie régionale, selon le prix Nobel congolais.

Cette mesure exceptionnelle n’a pas vocation à durer dans le temps mais surtout que son impact sur la protection des civils est négatif, a-t-il poursuivi.
Raison pour laquelle le Prix Nobel juge qu’il est plutôt important de mettre en œuvre des réformes institutionnelles visant le secteur de la sécurité. Cette action est nécessaire pour consolider l’édification d’un état de droit fort et protecteur des libertés fondamentales.

Il faudrait également prioriser la justice et l’obligation de rendre des comptes pour les auteurs présumés des crimes les plus graves, qui sont commis depuis plus d’un quart de siècle en RDC, insiste Dr Denis Mukwege.

Avec RO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer