Province

*RDC: l’opposition (UDPS, UNC, MLC) accuse le Président Kabila de torpiller le processus électoral*

Réunies ce jeudi 15 mars 2018 au centre CEPAS dans la commune de la Gombe, les principales forces de l’opposition politique congolaise dont l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le Mouvement de libération du Congo (MLC) et l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) ont, dans une décnaration commune pointé du doigt le Président de la République Joseph Kabila de développer des stratégies pour entraver le train des élections. Mais les « manoeuvres » du pouvoir en place ne semblent pas avoir raison de la détermination des leaders de l’opposition congolaise: « Tout en stigmatisant les ambuches dressées dans le processus électoral dont M. Kabila Joseph est l’auteur principale, ils ont réaffirmé, d’une part leur détermination d’aller aux élections cette année 2018, d’autre part, le rejet de la machine à voter », ont déclaré les signataires de la déclaration du centre CEPAS. Ces forces de l’opposition invitent la commission électorale nationale indépendante (CENI), à travailler de manirlère effective avec le pannel des experts internationaux en vue de garantir la transparence des élections.
Dans le même ordre d’idée, l’opposition exige l’audit du fichier électoral avant le vote par les deux chambres du parlement, de la loi relative à la répartition des sièges.
*Insécurité en Ituri: une instrumentalisation*
S’agisant des problèmes sécuritaires à l’Est du pays, particulièrement en province de l’Ituri, l’opposition dénonce une « instrumentalisation éthnique pour déclencher la guerre entre les Hema et les Lendu dans le but inavoué de semer le chaos, avec notamment comme conséquences le déplacement des populations loin de leurs lieux d’enrôlement ». Elle appelle à une implication de la MONUSCO et des communautés locales pour arrêter ce « génocide ».
Parmi les signataires de la déclaration du centre CEPAS on note, pour  l’UDPS, le Président du Rassemblement Félix Tshisekedi, pour le MLC et le Front pour le respect de la constitution Eve Bazaiba, et pour l’UNC et alliés Vital Kamerhe.
Oscar Bisimwa
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer