Economie

RDC: les pétroliers du Haut-Katanga en grève pour protester contre la hausse de prix de carburant

Les pétroliers du Haut-Katanga sont passés de la parole à l’acte après un préavis de grève lancé le lundi dernier. Les différentes stations-services sont fermées. Les conducteurs et autres chauffeurs des taxis et taxis bus qui n’ont pas fait des stocks en carburant jeudi 6 août. Ils se rabattus sur les revendeurs communément appelés Kadhafi. Ces derniers ont revu les prix à la hausse. Le litre était fixé à 1 390 francs congolais (0,69 USD).

Selon des sources locales, depuis le matin, les différentes stations-services sont restées fermées. Les pompistes qui sont présents à leurs postes de travail tournent les pouces. Les clients qui arrivent remarquent que rien ne se fait et rebroussent chemin. Ils recourent aux Kadafi pour se ravitailler en carburant, bien que les prix soient passés du simple au double. Un bidon de cinq litres qui se vendait à 6 500 voire 7 000 francs congolais (3,5 USD), se négocie à plus de 12 000 francs congolais (6 USD).

Sur le terrain, le prix de la course a été aussi majoré. Il est passé de 500 (0,25 USD) à 1 000 franc congolais (0,5 USD). Le cas de la ligne centre-ville à la commune de la Rwashi, chez la plupart des chauffeurs.

Pour les passagers, ce sont eux qui paient le prix. Ils sont pris de cours et se voient obligés de dépenser plus.

Ce mouvement est aussi vécu à Likasi et à Kolwezi. Les pétroliers de l’ex grand Katanga ont pris cette décision le lundi dernier pour amener la ministre de l’économie à revoir la structure des prix car sur le plan international le prix du baril est déjà à la hausse.

Ce jeudi, les pétroliers du Haut –katanga ont prévu une réunion ce matin. Les retombées de cette rencontre sont attendues d’ici la fin de la journée.

CR/RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer