Economie

RDC : les opérations financières de l’État clôturées avec un déficit de 20 milliards FC fin août 2020

Le Comité de politique monétaire (CPM), réuni jeudi 10 septembre 2020 sous la direction de son président et gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, a noté que les opérations financières de l’État au mois d’août 2020 se sont clôturées avec un déficit de 20 milliards FC, lequel déficit a été financé principalement par une quotité des ressources tirées de l’appui budgétaire du FMI, indique un communiqué de cette structure de l’institut d’émission reçu le même jour à l’ACP.

Les ressources mobilisées par le Trésor public se sont chiffrées à 500,2 milliards FC face à niveau des dépenses de 520, 2 milliards FC.
Le CPM s’est dit préoccupé par la faible mobilisation des ressources publiques dans un contexte d’épuisement progressif de l’appui budgétaire du FMI et des risques potentiels sur le cadre macroéconomique.

À cet effet, le CPM lance un appel urgent à la mise en œuvre rapide des réformes préalables à la négociation d’un programme à moyen terme avec le FMI, lequel permettrait d’élargir la marge de manœuvre budgétaire.

UNE LÉGÈRE APPRÉCIATION DE LA MONNAIE NATIONALE

Le CPM a noté une légère appréciation de la monnaie nationale observée sur les deux segments, pour la première fois depuis le début de l’année en cours, à la suite des mesures prises par la Banque centrale et le gouvernement.

En effet, souligne la source, à la fin d’août 2020, le taux de change indicatif s’est situé à 1,960, 9 FC le dollar américain et le taux parallèle à 2.011,0FC, soit des appréciations mensuelles respectives de 0,8% et 1,1%.

Sur le marché des biens et services, le Comité de politique monétaire a noté une décélération du rythme de formation des prix au mois d’août 2020.
En rythme mensuel, le taux d’inflation s’est établi à 1,26% en août, venant de 2,95% au mois de juillet et portant le cumul annuel à 13,61%.
En glissement annuel, le taux d’inflation s’est établi à 15,67%.
À conditions inchangées, l’inflation se situerait à 20, 88% à fin décembre 2020.

BAISSE DES RÉSERVES DE CHANGE

Le CPM note que les réserves de change ont baissé de 28,6 millions USD à la suite de l’intervention de la Banque centrale sur le marché des changes, avec une vente des devises destinée à accroitre l’offre des devises en vue de stabiliser le taux de change. A la fin août 2020, les réserves internationales se sont établies à 803,5 millions USD correspondant à trois semaines d’importation de biens et services sur ressources propres.

S’agissant du secteur monétaire, un resserrement de la liquidité bancaire a été noté induit par le durcissement de la politique monétaire. L’assèchement du marché monétaire s’est traduit par la baisse de la demande des titres ainsi que par la chute de l’encours du Bon BCC, lequel s’est contracté à 6,0 milliards FC à la fin août contre 27,5 milliards au mois de juillet 2020.

Par ACP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer