Informations, Communication et Relations Presses

RDC: le président Félix Tshiskedi exhorte le gouvernement à accompagner les réformes nécessaires de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba

Le Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a exhorté le gouvernement à accompagner le Mécanisme de suivi d’Accord-cadre d’Addis-Abeba dans la recherche et la matérialisation d’une réforme nécessaire pour accélérer la pacification de la partie Est du pays.

Il l’a dit lors du 42è Conseil des ministres tenu en présentiel pour la première fois depuis le 30 avril 2021.

La communication du Président de la République lors de ce 42è Conseil des ministres a porté sur quatre points. Le premier sur la tenue de la 10emè réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Le Président de la République a informé le Conseil du bon déroulement de ce forum pour la paix, la sécurité et la coopération dans l’Est de la RDC.

Il a salué la participation de ses homologues Chefs de l’Etat à ces assises notamment, les Chefs d’Etat de la République de l’Ouganda, de la République d’Afrique du Sud, de la République du Congo, de la République du Burundi, de la République Centrafricaine et de la République d’Angola. Ces derniers se sont penchés sur la situation sécuritaire dans la région des Grands Lacs en général et sur l’Est de la RDC en particulier.

Ces derniers ont réitéré leurs volontés communes à coopérer davantage pour la pacification de la région en s’appuyant entre autres sur des expériences fructueuses notamment celles des opérations conjointes menées dans le Nord-Est de la RDC entre les FARDC et les IPIDIF de l’armée ougandaise contre les ADF et celles de bons offices offerts par la RDC au côté de la République d’Angola dans le processus de dialogue entre le Rwanda et l’Ouganda.

La RDC a réitéré, à son tour, la détermination de poursuivre les réformes menées dans le secteur de la défense et de la sécurité pour rendre effective la paix.

Le deuxième point de la communication du Président de la République a porté sur l’opérationnalisation de la zone économique spéciale (ZES) de Malaku. Pour booster la renaissance industrielle de la RDC, l’option a été levée de s’appuyer sur la stratégie de zones économiques spéciales. Ces dernières constituent un moyen pour la mise en œuvre du plan directeur d’industrialisation de la RDC. Dans cette stratégie, la zone économique spéciale (ZES) de Maluku a été retenue pour servir de zone pilote.

Le troisième point relatif à la cohérence des politiques dans l’exécution de travaux du port en eaux profondes de Banana. Le Président de la République a informé le gouvernement de sa volonté de placer à un plus haut niveau le pilotage, le suivi et l’évaluation de ce projet.

Le dernier point a porté sur la nécessité de faire du numérique congolais un levier d’intégration de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social.

Le Président de la République a appelé le gouvernement à travailler pour une action cohérente et coordonnée dans cette révolution dans le but de matérialiser cette ambition noble visant à transformer les axes principaux de l’économie de la RDC vers le numérique et à faire de l’innovation un véritable vecteur de la croissance.

Le gouvernement envisage les voies et moyens de soutenir les compatriotes résident en Ukraine

Le Premier-ministre Jean-Michel Sama Lukonde a, au cours de ce Conseil, abordé la question relative à la situation de certains compatriotes bloqués en Ukraine et des mesures à prendre au niveau du ministère des Affaires étrangères pour trouver les voies et moyens de soutenir les compatriotes résident en Ukraine.

Le Chef du gouvernement est également revenu sur la nécessité pour la République démocratique du Congo d’organiser les épreuves de l’Examen d’Etat pour près de 800 finalistes congolais qui se trouvent réfugiés en Tanzanie.

Il a, à cet effet, instruit le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, le ministre de l’intégration régionale ainsi que le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique à mettre tout en œuvre pour permettre à ces jeunes compatriotes de passer cet examen crucial pour la suite de leur vie académique.

Auparavant, Le premier ministre, Chef du gouvernement avait fait un bref résumé de sa participation au 6ème sommet Union Européenne-Union Africaine qui s’est tenu du 16 au 18 février dernier à Bruxelles, en Belgique où il a représenté le Président de la République.

Le Chef du gouvernement a également, félicité le Président de la République pour la tenue avec succès de la 10èmes réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la Coopération dans la région des Grands Lacs avec la participation de sept (7) Chefs d’Etat et du Secrétaire général adjoint des Nations Unies.

Il a souligné que ces félicitations adressées au Président de la République font également suite à la visite effectuée en République démocratique du Congo par le Chef de l’Etat Turc, et qui a abouti à la signature des sept (7) accords de Coopération.

Reprise des réunions du Conseil des ministres en présentiel

Le Conseil des ministres de ce vendredi a été présidé, en présentiel, par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la Cité de l’UA.

Tous les membres du gouvernement et autres hautes personnalités sectorielles invités à cette réunion du gouvernement, ont été soumis à un test rapide de COVID-19, avant d’accéder à la salle du Conseil, a constaté l’ACP.

Cette disposition d’ordre sanitaire fait suite aux mesures édictées par le gouvernement pour contrer la propagation de cette pandémie létale.

Depuis plus de six mois, tous les conseils des ministres présidés par le Chef de l’État se déroulaient en visioconférence, rappelle-t-on. 

Avec ACP

angelo Mobateli

Read Previous

Crise ukrainienne : le gouvernement de la RDC envisage les voies et moyens de soutenir les Congolais bloqués en Ukraine

Read Next

RDC : les enjeux du redécoupage territorial – Décentralisation, équilibres des pouvoirs, calculs électoraux et risques sécuritaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *