Informations, Communication et Relations Presses

RDC : “La table ronde présidence-société civile sur l’accord signé entre l’Etat congolais et Dan Gertler est un pas en avant pour le contrôle citoyen de l’action publique” (collectif de 31 ONG)

1

Les membres du Collectif de 31 ONG ayant participé à la table ronde Présidence-société.

Le Collectif des organisations de la société civile ayant pris part à la table ronde organisée par la présidence de la République sur l’accord signé entre la RDC et le groupe Ventora de l’opérateur économique Dan Gertler, ont échangé avec la presse, le mardi 03 mai 2022, sur l’essentiel du contenu de cet accord. 

Ce collectif regroupant 31 ONG salue l’acte posé par la présidence de la République d’associer la société civile à prendre connaissance du contenu de cet accord. Ces organisations non-gouvernementales estiment que la RDC vient de réaliser un grand pas dans le secteur de contrôle citoyen de l’action publique.

“Connaissez-vous un pays en Afrique Centrale où le président de la République signe un accord et appelle la société civile à la présidence pour recevoir d’elle des critiques? C’est un pas en avant pour notre pays en ce qui concerne le contrôle citoyen de l’action publique. Pour gérer cette avancée significative, nous exigeons un partenariat durable entre la présidence et la société civile. C’est-à-dire que même si le Chef de l’Etat actuel n’est plus là aujourd’hui, son successeur devra prendre conscience du partenariat avec la société civile à travers une structure d’échanges, de négociation, pour le contrôle citoyen dans le secteur minier. Il faut que la société civile apporte sa contribution à l’amélioration des politiques publiques”, a déclaré Florimond Muteba, PCA de l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP). 

Ce dernier a fait savoir que la présidence de la République a promis une franche collaboration avec la société civile sur des questions capitales d’Etat.

“Ils nous ont rassuré que dorénavant la société civile sera associée à participer dès l’élaboration de la politique publique, à leur mise en œuvre et à leur évaluation. Voilà, ce que nous voulons gagner”, a ajouté Florimond Muteba.

Le patron de l’ODEP, a rappelé, au cours de son speech, l’importance du contrôle citoyen de l’action publique qui exige aux détenteurs du pouvoir de rendre des comptes.

Vers un activisme positiviste 

Le collectif de 31 ONGs fait savoir que cet accord apporte des recettes exceptionnelles à la RDC, plus de 2 milliards et demi de dollars. Ce qui constitue un gagne. 

De ce fait, il rappelle que le rôle de la société civile ne consiste pas à dire “non” à tous les actes posés par le pouvoir public même lorsqu’ils sont salutaires. 

“Notre rôle n’est pas un activisme negativiste. On n’est pas là pour dire non à tout. Nous devons contribuer en proposant des alternatives pour que la RDC récupère ce qu’elle mérite. La négociation consiste à faire des concessions. Dans cet accord, toutes les deux parties ont gagné”, a dit Jean-Michel Mvondo, secrétaire général du Réseau d’Education Civique au Congo (RECIC).

Contrairement aux associations membres du Congo n’est pas à Vendre (CNPAV) qui n’approuvent pas le contenu de cet accord, le collectif de 31 ONGs estime que la RDC gagne dans cet accord signé avec le groupe Ventora de Dan Gertler.

Jordan MAYENIKINI (Deskeco)

Oscar BISIMWA

Read Previous

Qualifications Mondial 2022: la FIFA sanctionne aussi le Nigeria, la RD Congo, le Liban et le Honduras notamment

Read Next

RDC-Présidentielle de 2023 : l’ancien Premier ministre Matata Ponyo candidat

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *