PolitiqueSociété

*RDC: la Machine à voter est un instrument au service de la fraude; les Députés UNC invitent la CENI à l’abandonner*

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi 16 mai 2018 au siège de l’Union pour la nation congolaise sis avenue Croix-rouge à Kinshasa, le Groupe parlementaire UNC et Alliés, sous l’égide de son Président Jean-Marie BAMPORIKI, s’oppose farouchement à l’utilisation de la machine à voter pour les élections prévues le 23 décembre 2018.

Pour le Député Grégoire Mirindi, parlant au nom du groupe, la machine à voter est illégale et pose plus de problèmes qu’elle n’en résout. Elle est illégale, tranche-t-il avant de préciser que « ni la loi électorale, ni le calendrier électoral » n’instituent ladite machine ».
*La CENI s’arroge un pouvoir législatif*
En insérant l’utilisation de la machine à voter par une simple décision de son directoire, la Commission électorale nationale indépendante s’octroi le pouvoir de légiférer, dénonce le Président du conseil national de l’Union pour la nation congolaise.

Grégoire Mirindi regrette tout de même que certains cadres de la Majorité présidentielle qui s’érigent en défenseurs de la CENI comme faisant parti du-même corps, justifient l’utilisation de la machine à voter par un principe farfelu selon lequel: « ce qui n’est pas interdit est permis ». A ce point, les compagnons de Vital Kamerhe ne s’expliquent pas comment on peut jouer avec une question aussi capitale en décidant sur base des adages.

*Machine à voter, une injure au peuple congolais*

Réagissant aux propos du Patron de la CENI selon laquelle il n’y aura pas d’élections sans la machine à voter, le Président du Groupe parlementaire UNC ET ALLIES, parle d’une injure à l’ensemble du peuple congolais. Jean-Marie Bamporiki rappelle que c’est Corneille Nangaa qui a élaboré et présenté le calendrier électoral et qu’il n’y a jamais introduit cette affaire de la machine. « D’où vient-il qu’il rebondisse en improvisant son idée diabolique de la machine à tricher? » s’intérroge Bamporiki.
L’élu de Kabare au Sud-Kivu invite le peuple congolais à ouvrir l’oeil et le bon pour répondre à cette énième provocation.

Pour reconforter leur conviction que l’usage de la machine à voter est fatale, les députés UNC ET ALLIES ont fait invité un expert indépendant à savoir Moïse Musangana, auteur du livre: Qu’est-ce que la machine à voter, qu’est-ce que le vote électronique, CENI:un choix hypothétique et peu rassurant.
Ce dernier a complété l’argumentaire du Député-Juriste G. Mirindi, avec des avis techniques, notamment sur la vulnérabilité de la machine face aux hakers, et autres cybercriminels, au codes d’accès etc…

En un comme en mille mots, l’UNC s’oppose à l’utilisation de cette machine et invite la CENI à l’abandonner pour garantir la transparence et la crédibilité des élections voulues apaisées.

Oscar Bisimwa

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer