Province

RDC-Kongo-Central : au moins dix morts dans une bousculade sur la plage de Muanda

Au moins dix personnes ont trouvé la mort dans une bouscule qui s’est produite le 1er janvier 2018, jour de la fête de la Saint Sylvestre, sur la plage de Munda dans le Kongo-Central. Neuf des dix victimes sont des enfants.

D’après des sources de la société civile qui ont livré cette information, cette bousculade est survenue à la suite d’une bagarre qui a éclaté entre deux jeunes gens venus passer les festivités de fin d’année sur ce rivage prisé.

Comme au début de chaque année, des centaines de jeunes et enfants de différents secteurs du Kongo-Central avaient fait le déplacement de la plage de Muanda pour des photos et la baignade.

Le drame s’est produit lorsqu’une bagarre a éclaté entre deux visiteurs sur la plage. Dans la foulée, des jeunes gangsters appelés « Kuluna » ont profité de l’occasion pour opérer.

Paniqués, plusieurs jeunes et enfants qui voulaient échapper à la violence se sont marchés dessus sur le seul couloir des escaliers qui mènent à la sortie de cette plage. Des secours sont arrivés largement en retard selon des sources locales. Celles-ci ont établi un bilan provisoire de dix décès dont une femme et neuf enfants. Cette bousculade a également fait trois blessés graves. Ils sont actuellement pris en charge dans l’hôpital général de Muanda.

Kiti Luzingu, un notable de Munda, met en cause les responsables de à l’Institut congolais de la conservation de la nature (ICCN) dans ce drame. Il les accuse de n’avoir pas pris des dispositions sécuritaires nécessaires, sachant que cette place est fréquentée à chaque nouvel an par des milliers des jeunes et enfants.

  1. Luzingu demande à l’ICCN d’indemniser les familles des victimes.

 

 

RO/CR

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer