Informations, Communication et Relations Presses

RDC : fin officielle de la perception des frais de RAM, mardi 1er mars 2022

 Comme annoncé par le gouvernement de la République démocratique du Congo, les frais de Registre des appareils mobiles (RAM) ont cessé d’être payants dès mardi 1er mars 2022, sur l’ensemble du territoire congolais.Ce système de perception directe sur les crédits de consommation des utilisateurs de la téléphonie mobile en RDC a été très contesté par la population qui y voyait une “escroquerie d’Etat” tant le ministre des Télécommunications  et Nouvelles technologies de la communication, Augustin Kibassa n’avait pas réussi à démontrer son fondement juridique à l’Assemblée nationale.

Tantôt, RAM était présenté un moyen de lutter contre les téléphones contrefaits en favorisant la qualité de la communication, tantôt comme un paiement des services à l’Autorité de régulation (ARTPC).  Quelques antennes de connexion WiFi ont été installées notamment à l’aéroport de Ndjili, à l’Université de Kinshasa, à l’Université pédagogie nationale (UPN) ou encore à l’espace Kintambo-Magasin, pour calmer les ardeurs d’une population en colère, en vain.

l’Assemblée nationale avait recommandé au gouvernement d’annuler carrément cette perception et de restituer les unités perçues.

Dans un premier temps, le gouvernement avait décidé de supprimer RAM pour les téléphones de deuxième génération (G2), avant de le décider il y a dix jours, pour tout type de téléphones.

Maintenant, de plus en plus de compatriotes réclament la restitution des frais perçus “illégalement”, durant deux ans.

Socrate Nsimba (DC)

angelo Mobateli

Read Previous

RDC: le Premier ministre Sama Lukonde promet de s’impliquer dans la mise en œuvre des conclusions de la 12ème conférence diplomatique de Kinshasa

Read Next

RDC: des avocats de Matadi dans la rue contre des magistrats « corrompus »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *