Uncategorized

RDC-Divorce FCC-CACH : pourquoi avoir contracté cette union ?

Des membres de la coalition FCC-CACH

Même le moins curieux des Kinois sait que le couple FCC-CACH est à l’agonie. Et qu’aucun médecin n’envisage des soins intensifs en réanimation. Le brancardier attend juste le dernier soupir pour amener le corps inerte à la morgue.

L’euthanasie serait même souhaitée pour abréger les souffrances du grabataire.

Avec les mesures sanitaires anti-COVID-19, les obsèques devraient intervenir aussitôt après le décès de ce couple infernal. Vite la dernière pelletée de terre.

Le désormais futur ex-couple FCC-CACH est en passe de se séparer comme il s’était marié.

L’histoire de cette union aurait relevé de la sphère privée si le FCC et le CACH ne géraient pas la res publica, le patrimoine commun à tous les Congolais.

ET LE CERTIFICAT DE MARIAGE DANS TOUT ÇA ?

C’est pourquoi, en ce moment où ce couple est en instance de se disloquer, les Congolais sont en droit de connaître le soubassement réel de leur union.

Comment et pourquoi se sont-ils mariés ? Quelles étaient les clauses de leur mariage ? Comment comptent-ils divorcer formellement ? Quelles pourraient être les conséquences de leur séparation sur la marche du pays ?

Des questions vitales car, au cœur des péripéties du duo FCC- CACH, il y a le pays.

Le moment est donc indiqué pour que les deux conjoints fixent l’opinion sur les tenants et les aboutissants de leur vie commune et la façon dont la Nation va gérer la liquidation post-divorce.

Cet exercice cathartique devrait marquer le début d’une nouvelle ère. Celle qui devrait trancher avec l’opacité voir le halo de mystère qui entoure les accords et autres pactes que des acteurs politiques signent pour accéder au pouvoir. Des arrangements que la pauvre population paie parfois au prix fort en cas de discorde entre signataires.

C’est le cas de cet accord FCC-CACH dont les intéressés disaient le plus grand bien il y a peu et qu’ils vouent aux gémonies aujourd’hui.

Félix-Antoine Tshisekedi avait même arraché des applaudissements pour son « frère » Kabila à la célèbre 11ème rue Limete !

Candidat permanent à la diabolisation, Joseph Kabila sera -ce jour-là- tour à tour béatifié et canonisé ! Qui l’eût cru !

Échange de bons procédés oblige, les Kabilistes se réjouissaient aussi de l’établissement de l’axe social-démocrate (PPRD-UDPS) pour diriger la RDC.

Les partisans sincères du nécessaire compromis historique ont cru voir la réalisation de leur rêve.

Erreur ! Désillusion ! En fait d’un miracle, il s’est agi d’un mirage. Le vrai faux « je t’aime, moi non plus » n’a fait qu’illusion. Le temps pour les hiérarques de l’UDPS de s’installer et d’installer. Le temps pour le PPRD/FCC de se recycler dans la nouvelle configuration.

Passé ce moment d’adaptation synonyme de lune de miel, la réalité reprend ses droits. Au diable le « mariage contre nature » !

Mais, pourquoi avoir contracté cette union ? Les Congolais attendent la réponse à cette question.

Par José Nawej (FDA)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer