Uncategorized

RDC-Destitution de l’UDPS Kabund : activités paralysées à Mbuji-Mayi, appel au calme à Lubumbashi


Le Boulevard Laurent Désiré Kabila dans la Commune de Diulu, ville de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental).

Toutes les activités ont été paralysées mercredi 27 mai 2020 à Mbuji-Mayi. Selon un reporter de la Radio Okapi, les magasins, les kiosques et les marchés, qui étaient ouverts le matin, ont fermé leurs.

Le même jour à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga, la direction provinciale de l’UDPS appelait les militants du parti au calme.

À Mbuji-Mayi, des jeunes non autrement identifiés sont descendus dans la rue pour décréter une ville morte. Certaines sources affirment que ces jeunes sont en train de manifester contre la mort du juge Raphaël Yanyi. D’autres par contre parlent de protestation contre la déchéance à la vice-présidence de l’Assemblée nationale de Jean Marc Kabund, président intérimaire de l’UDPS.

Ces jeunes venus de plusieurs coins de la ville ont érigé des barricades et brulé des pneus pour empêcher le passage des piétons, des motos ainsi que des véhicules sur les avenues Université, Kalonji, Odia David, Inga et Boulevard Laurent Désiré Kabila.

Lors de leur passage, ils s’attaquaient aux personnes qui ont ouvert les magasins par des jets de pierre. Dans des marchés, des vendeurs ont été dispersés par ces jets de pierre.

Ces manifestants ont pillé l’abattoir moderne construit par le Projet de renforcement des infrastructures socio-économiques (PRISE), au niveau du grand marché Wetrafa (ex-SIMIS). Quelques biens ont même été emportés.

La police déployée dans des lieux névralgiques de la ville a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Le maire de Mbuji-Mayi, Louis d’Or Ntumba Tshiapota, appelle la population au calme.

Ces groupes de jeunes avaient saccagé mardi 25 mai, les bureaux du PPRD et de l’ACDD pour dénoncer la déchéance de Jean-Marc Kabund au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. Des pneus avaient été brulés sur quelques artères de la ville.


Haut-Katanga : l’UDPS appelle ses militants au calme

Une vue du centre ville de Lubumbashi.

Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès sociale (UDPS), fédération de Lubumbashi, Bruno Tshibangu, a appelé, mercredi 27 mai 2020, tous les militants au calme en attendant le mot d’ordre de leur hiérarchie. Cet appel fait suite aux manifestations organisées par certains d’entre eux mardi, au quartier Matshipisha, où ils ont incendié des pneus sur la voie publique perturbant ainsi la circulation pendant plusieurs heures. Ils manifestaient leur colère après la déchéance de leur président,  Jean Marc Kabund, du poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale.

« Il y a eu un petit soulèvement notamment du côté Matshipisha mais aussi vers Kampemba mais nous avons contenu toute la situation nous avons invité tous ceux qui devraient faire des bêtises sans avoir l’autorisation du comité fédéral, ils sont venus tous à la permanence du parti nous avons tenu une grande réunion et cette réunion a abouti à une conclusion, nous devons attendre le  mot de la hiérarchie avant de faire quoi que ce soit sur le terrain c’est ce qui a été fait. Nous demandons à nos combattant d’être calme la situation s’est déjà produite, nous nous soutenons notre président Jean Marc Kabund qu’il soit premier vice-président ou pas il demeure notre président et au moment opportun qui rit mieux rira le dernier notre député mamba est en train de comparaître  il s’agit d’un procès pénal qui devait normalement tenir le civil en état mais il y a eu ce qui a eu », soutient Bruno Tshibangu

Par CR/RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer