Uncategorized

Kongo Central: youyous, musique et prières à l’ouverture des églises

Youyous, musique et prières :les églises ont rouvert au Kongo central

Les habitants dévots du Kongo central reprennent avec les cultes. Pour ce premier dimanche, 16 août 2020, beaucoup n’ont pas voulu rater la prière. C’était des moments de joie parfois au grand dam des gestes barrières.

« Après cinq mois, nous nous retrouvons encore ensemble. Dieu est bon, il nous a protégés ». Cette louange d’un des responsables de Peniel de la servante de Dieu Chantal Mokano, nourrit par des youyous et applaudissements, est largement entendue par des habitants de Kinkanda des environs de cette église.

Un peu partout dans les églises du Kongo central, des youyous se faisaient entendre, cantiques et danses étaient au rendez-vous. Des fidèles parfois bien endimanchés étaient dans les églises.  »Le tout, c’est pour la gloire de Dieu », lance Damas, un chrétien bible en mains, cache-nez sur le visage.
Depuis l’annonce de l’état d’urgence par le président de la République le 24 mars dernier, les églises et lieux de culte aussi ont fermé. C’est depuis le 15 août qu’ils ont rouvert. A l’église Fatima, la cloche avait déjà sonné samedi 15 août matin.

Le premier dimanche du démarrage des activités est une journée particulière. Evadie Watukwa est la coordonnatrice de la communion Victoria de The way.  »Je suis contente de vous retrouver tous, en bonne santé et plus beaux que jamais. C’est une grande joie », manifeste-t-elle avant d’enseigner ses ouailles sur: Marchons d’une manière digne comme fils de Dieu:  »Aimons Dieu plus que toute autre chose ».

Cette communion a respecté son principe de manger ensemble comme les chrétiens du premier siècle. A l’église de Jésus-Christ nouvelle alliance, siège provincial, les instruments de musique ont suffisamment retenti, les fidèles ont loué Dieu.

Respect des gestes barrières

La reprise des activités spirituelles intervient après la levée de l’état d’urgence sanitaire le 31 juillet dernier. Le président de la République Félix Tshisekedi a averti: l’état d’urgence est levé mais le virus circule toujours. Respectez les gestes barrières. » Beaucoup d’églises ont compris ce message. A l’église bon nouveau message, « EBNM / KCC », l’entrée était conditionnée par le port du masque, la prise de température et le lavage des mains. Huit choristes seulement sur une trentaine, espacés d’un mètre, ont chanté. Le prêche du chef de paroisse EBNM Kinkanda, le prédicateur Gérard Mputu, est évocateur:  »Rendre gloire à l’Éternel Dieu. »  »Il est nécessaire de respecter les gestes barrières dans et hors l’église pour se préserver contre la Covid-19 qui sévit encore au Kongo central et en RDC », a-t-il sensibilisé.

A Mbanza-Ngungu, à l’église locale protestante ville francophone et à l’église Kimbanguiste, les mesures barrières sont respectées.Pasteur ValèreBatama

Mêmement à l’église « La Borne » ville haute. voire à l’église  »La Manne cachée » de Moanda.

Difficile distanciation

Mais, ce n’est pas dans toutes les églises que la distanciation, le port de masque ont été respectés. Le cas de l’église catholique Fatima et Kimbanguiste dans ses paroisses où la distanciation particulièrement n’était pas respectée. Bien d’autres églises au Kongo central n’ont pas respecté les gestes barrières. A l’église Salem Kinkanda la formule qui a consacré le mot de la fin était : »Bon retour,respectez les gestes barrières . « C’est seulement en les PFrespectant que l’on va repousser le virus », expliquait Docteur Goethe Makindu, médecin chef de zone de santé de Matadi.
Le Kongo central compte 425 cas de Coronavirus

Par Infobascongo.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer