Uncategorized

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi donne le coup d’envoi des travaux de réhabilitation du Centre féminin Maman Antoinette « CFMA »

La Première Dame de la République, Denise  Nyakeru Tshisekedi, a procédé vendredi à Kinshasa  à la pose de la pierre  pour la réhabilitation du centre Marie Antoinette Mobutu à Limite, indique un communiqué de presse du bureau conjoint du Chef de l’État parvenu samedi 14 novembre 2020 à l’ACP.

Selon le communiqué, cette  réhabilitation  s’inscrit dans le cadre des axes Education et Autonomisation de sa  vision « Plus Fortes » de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT).

La source précise que ce centre est endommagé par les pluies diluviennes du 7 février 2020 et longtemps resté à l’état de quasi abandon.  Le délabrement avancé des infrastructures empêchait le bon déroulement des activités.

Cette première phase concerne la réhabilitation de quatre bâtiments sur les 11 à réfectionner.  Le coût pour l’ensemble  des travaux d’infrastructures est  évalué à 3, 8 millions  dollars  américains. Les ressources mobilisées à ce jour s’élèvent à  1,100 millions dollars américains, indique la même source.

Pour rappel, un appel d’offre  national avait été  lancé pour la sélection des prestataires du secteur des bâtiments et travaux publics.  A l’issue de ce processus de sélection les quatre prestataires suivants ont été retenus pour l’exécution des travaux : à savoir les sociétés STC, EMELEC, SAF SARL et ATCC.

Cet établissement de l’État organise l’enseignement de la maternelle aux humanités, les cours de rattrapage scolaire et l’enseignement supérieur à l’Institut Supérieur d’Enseignement Technique, Art et Métiers « ISETAM » notamment à travers les filières Coupe et couture, Pédagogie générale, Commerciale, Informatique, Hôtellerie, Restauration, Esthétique & coiffure et Hôtesse d’accueil.

Ce centre assure également la formation des  filles mères  et des filles issues des familles à faible revenu pour contribuer à leur réinsertion sociale.

La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi reste néanmoins ouverte à tout potentiel partenaire désireux de participer à ce projet, qui a pour but l’autonomisation de la femme et la jeune fille, signale-t-on.

Par ACP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer