Société

RDC: avec l’appui d’Actionaid international, CODEC lance la campagne de sensibilisation de la population de Kisenso à la COVID-19

Par Oscar BISIMWA

La République démocratique du Congo est secouée par la pandémie de coronavirus depuis le 10 mars 2020, jour de la déclaration de son premier cas confirmé. Avec plus de 12 millions d’habitants, Kinshasa est la ville la plus touchée. Elle compte à elle seule 3500 cas sur les 3800 confirmés au 5 juin 2020. D’où l’importance d’accentuer la sensibilisation de la population de cette ville cosmopolite.
C’est pourquoi la communauté de développement en République démocratique du Congo (CODEC/ONGD) a sollicité et obtenu de son partenaire ActionAid International un appui technique, logistique et financier pour sensibiliser la population de la commune de Kisenso.

C’est le bourgmestre de la commune de Kisenso en personne qui a procédé au lancement de cette campagne, vendredi 5 mai 2020 au siège social de CODEC ONGD, en présence du médecin chef de zone de santé des chefs des quartiers et d’une délégation d’Actionaid.
Dans son mot de circonstance le bourgmestre de la commune de Kisenso a salué à juste titre cette campagne dont l’importance n’est plus à démontrer. « Kisenso aspire au développement. Mais il faut une population saine et en bonne santé pour y parvenir. D’où la nécessité de sensibilisibiliser la population contre cette dangereuse pandémie. La commune est déjà affectée avec 10 cas dont 1 décès. Nous disons infiniment merci à Actionaid pour cet appui qui apporte à la population, non seulement le message, mais aussi les kits de prévention et de protection », a dit M. Jacques Bile, le bourgmestre.

L’autorité municipale a ensuite procédé à la remise symbolique des kits à la grande satisfaction des bénéficiaires qu’il a invité d’en faire bon usage. Réceptionnant des citernes à eau, des sceaux a robinets, des bassins, des savons, des gels hydroalcooliques, des désinfectants, des mouchoirs, des gants pour personnel médical, des cache-nez et autres, chef du quartier Kumbu s’est réjoui d’être suffisamment armer pour sensibiliser et protéger ses administrés contre la maladie. « Hier on parlait a la population, mais on n’avait pas les moyens d’imposer le respect des mesures barrières. Désormais, nous savons imposer le port des cache-nez et a ceux qui n’en ont pas nous en leur donnons. Nous savons imposer aux visiteurs du bureau du quartier et aux marchands de se laver les mains parce que nous allons mettre à leur disposition des sceaux d’eau et du savon à différents points ». Même son de cloche pour Charlotte Lelo, responsable du marché 17 mai qui n’a pas tari d’éloges a l’endroit de l’ONG CODEC et ses partenaires d’AII qui, selon elle, ont beaucoup contribué depuis plusieurs années à de nombreux projets de développement.

Heureuse de contribuer au développement des Kisenso notamment en préservant la santé de la population, Actionaid, a appelé la population à respecter les gestes barrières et autres mesures arrêtées par l’OMS et les autorités nationales pour lutter contre la maladie à Coronavirus.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer