Informations, Communication et Relations Presses

RDC: 725 millions USD pour la prise en charge du programme de développement à la base au budget 2022

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est félicité de la prise en charge du programme de développement à la base dans l’exercice budgétaire 2022, dans son discours de clôture jeudi 13 décembre 2021, à Kinshasa, de la 8ème  session de la conférence des gouverneurs des provinces.

Selon le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, il est prévu dans le cadre de ce programme de développement,  une enveloppe de 10 millions de dollars américains par territoire repartis  sur deux exercices budgétaires.

« Je remercie le Parlement et le gouvernement d’avoir assuré la prise en charge de ce programme pour le budget 2022 pour un montant équivalant à 725 millions USD », a dit le Chef de l’Etat, indiquant que la réussite de ce programme implique une véritable orthodoxie dans la gestion des finances publiques de provinces.

Pour le Président Tshisekedi, les recettes à caractère national allouées aux provinces à hauteur de 40% à travers la retenue à la source, constitue en plus de revenus propres de provinces, une source importante de la vitalité garantie par la Constitution.

Il a ainsi appelé le gouvernement à lever les obstacles y référant en parachevant toutes les réformes nécessaires afin de donner plein effet à l’article 175 alinéa 2 de la Constitution.

Il a, à cet effet, encouragé le gouvernement à assurer régulièrement et de manière équitable, la rétrocession aux provinces, avant d’appeler les provinces, quant à elles, à développer les capacités de mobilisation des recettes locales et une transparence dans la chaine des dépenses tout en veillant à la rationalisation de la fiscalité, qui selon le Président de la République, est un gage de la contribution du plus grand nombre à l’effort du développement communautaire.

Par ailleurs, a poursuivi le Chef de l’Etat, la mise en œuvre de la gouvernance locale, requiert le renforcement de la décentralisation financière qui est un acte majeur garantissant la prise en charge des compétences transférées et de la réalisation du développement local.

« Je loue la sincérité qui vous a animé dans la présentation des diagnostics, des états de lieux ou encore dans la formulation des recommandations pour la résolution de crises de leadership et la promotion de la stabilité dans les provinces, qui est une condition essentielle pour la mise en œuvre effective de ma vision de développement pour le bien-être de nos populations », a dit le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi aux gouverneurs.

Le Premier ministre Sama Lukonde félicite les gouverneurs pour leur adhésion à la vision du Chef de l’Etat

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a, quant à lui, salué l’initiative du Président de la République de convoquer cette 8ème session de la conférence des gouverneurs des provinces avant de féliciter les exécutifs provinciaux d’avoir adhéré à la vision du Chef de l’Etat et pour sa matérialisation dans leurs provinces respectives.

« Pour la matérialisation de cette vision, je vous demande de travailler sans relâche sous les directives du gouvernement et d’appuyer le programme de développement local de 145 territoires déjà initié par votre gouvernement sans oublier le programme d’urgence intégré de développement communautaire du Chef de l’Etat », a souligné de Chef du gouvernement.

Pour atteindre cet objectif, a dit le Premier ministre, « la stabilité dans la gouvernance des provinces s’avère indispensable ». Il a, ainsi exhorté les gouverneurs à favoriser un climat de dialogue permanent au sein des institutions provinciales et d’accompagner la matérialisation du programme de développement des territoires ainsi que de leurs entités respectives.

En ce qui concerne le gouvernement central, Jean Michel Sama Lukonde a rassuré les gouverneurs qu’ils ont écouté et intériorisé leurs préoccupations légitimes liées notamment aux conditions de leur travail et de leur gouvernement, avant de promettre d’aménager aucun effort pour y répondre dans la mesure du possible et selon les directives du Président de la République.

Il a, par ailleurs, appelé les gouverneurs à poursuivre leur engagement au soutien de la police nationale ainsi que les services de sécurité qui sont engagés dans le combat contre les ennemis de la République.

Pour un moratoire suspendant l’application de motions de censure  contre les gouverneurs

Le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur , Daniel Asselo Okito Wankoy, a au nom des gouverneurs des provinces  proposé au Président de la République Félix Tshisekedi, sur le plan politique, administratif, culturel, juridique et sécuritaire, de décréter un moratoire suspendant l’application des motions de censure  contre les gouverneurs des provinces pour une période de deux ans et de convoquer régulièrement la conférence des gouverneurs des provinces.

Il lui a également suggéré d’initier  une reforme constitutionnelle et législative susceptible de garantir la stabilité des institutions politiques provinciales notamment en ce qui concerne le statut du gouverneur,  de renforcer les capacités de membres des institutions provinciales, d’assurer une affectation effective et complète des magistrats aux provinces ainsi que de renforcer le rôle d’encadrement  et de contrôle de l’inspection de la territoriale.

Sur le plan socioéconomique et financier, il a également proposé notamment d’assurer le payement des émoluments des gouverneurs et vice–gouverneurs des provinces à l’instar des autres élus ainsi que le salaire des membres de leurs gouvernements respectifs avec effet rétroactif de 31 mois conformément à la loi , d’assurer le versement régulier des fonds d’investissement, opérationnaliser  la caisse nationale de péréquation, assurer le remboursement et la prise en compte de fonds engagés par la province pour la réhabilitation des routes  à intérêt national   , rendre transparente la gestion de fonds alloués à l’OVD, Office de route , OVDA et au FONER , rétrocéder aux provinces de fonds de reboisement , rendre effectif et régulier la rétrocession et les frais de fonctionnement à la province à travers un ordre permanant actualisé à la banque centrale.

Sur le plan de la reconstruction et des infrastructures , il a sollicité la  réhabilitation de l’unité de production et de transformation, la construction   et la  réhabilitation  des infrastructures aéroportuaires et ferroviaires dans toutes les provinces, le  transfère dans les comptes des provinces des fonds destinés à la réhabilitions des routes de déserte agricole, la construction  des unités de production et des entreprises agro pastorales dans les provinces  ainsi que  la réhabilitation  des centres semenciers , d’adaptation du bétail et d’alevinage , la construction et le développement de nouvelles sources d’énergie électrique  et des stations de production et de distribution d’eau potable, la construction des   logements sociaux dans toute les provinces.

Le collectif des gouverneurs s’engage  à travailler en harmonie avec le pouvoir central

Le collectif des gouverneurs s’est engagé dans le cadre de la décentralisation, à travailler en harmonie avec le pouvoir central et adhère à la  vision du Président de la république Félix Tshisekedi pour la mise en œuvre du programme de développement de la république.

Conscient des difficultés actuelles et des défis à relever, le collectif des Gouverneurs des provinces, a jugé opportun de réitérer au Président de la République Félix Tshisekedi tout son soutien,  aujourd’hui et au-delà de 2023, pour la poursuite et l’accomplissement de sa vision éclairée mieux rendue par les maîtres- mots :  » Le peuple d’abord « .

Cette session a été convoquée par le Président de la République sous le thème « la stabilité de la gouvernance des provinces : gage de la réussite du programme de développement local à la base de 145 territoires de la RDC et du programme d’urgence intégré du développement communautaire », note-t-on.

Avec ACP

angelo Mobateli

Read Previous

including having the capability to carry on funds reserve for issues

Read Next

Tinder en cuarentena confinadas por la palabra (y el operacion)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *