Sport

Nouveau président de l’OC BUKAVU DAWA : Aimé Boji Sangara entend œuvrer pour la modernisation et l’autonomisation financière de l’équipe dans la solidarité

Par Oscar BISIMWA

Élu à l’unanimité près (73 voix sur 75 votants) à la tête de l’OC Bukavu Dawa du Sud-Kivu, à l’issue de l’Assemblée générale élective de samedi 20 novembre, Aimé Boji Sangara Bamanyirwe dit être conscient des défis majeurs auxquels fait face l’équipe et que son comité va s’atteler à relever.

Dans une interview exclusive accordée à chaud à Congoreformes.com , le nouveau patron de « BUDA » place au premier plan le besoin de moderniser l’équipe. « Bukavu Dawa est un grand club. Avec un peu de volonté, d’abnégation et de détermination, avec le soutien de tous les supporters, le comité de coordination que j’ai l’honneur de diriger va mettre toutes les batteries en marche pour que le club se modernise à l’instar d’autres grandes formations sportives du pays et du continent ».

Pour gagner ce pari ABS, comme l’appellent les intimes, entend mettre en place une organisation fonctionnelle dans laquelle chaque structure joue véritablement son rôle. « Sous l’égide du comité de coordination, nous comptons mettre en place une administration organisée (secrétariat, finances, ressources humaines), assurer un fonctionnement régulier et efficace de toutes les commissions ( intendance, communication, sponsoring, comités locaux, arbitrage animation…). Nous allons mettre un accent particulier sur le pôle sportif du club. Notre regard ira au-delà du foot à 11. BUDA compte un effectif considérable, mais il faut déjà penser à préparer la relève et à former une pépinière féconde. Nous comptons faire une campagne dans toute la province pour dénicher les jeunes talents, les former, les valoriser au sein de l’équipe et les envoyer en stages ou en transferts dans d’autres clubs du pays et de l’étranger. L’expérience de nos seniors voire de nos vétérans sera capitalisée pour ce faire », indique Aimé Boji.

Le fonctionnement d’une équipe de football nécessité des moyens financiers importants. Aimé Boji en est parfaitement conscient. D’où sa détermination à œuvrer pour l’autonomisation financière de l’équipe.
« Nous devons être créatif dans la mobilisation des fonds pour répondre aux dépenses notamment d’engagements des joueurs, licences, équipements, frais administratifs, cartons jaunes-rouges, arbitres, éducateurs sportifs, formation, assurance, pharmacie, voyages etc… ».

Le nouveau chairman compte mettre en place une équipe solide devant accompagner le comité de coordination dans la mobilisation de toutes les énergies, supporters et sympathisants, pour réussir le pari de la reconstruction et la modération du club dans la solidarité, pour la fierté de tous les enfants de la province du Sud-Kivu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer