Uncategorized

Mot d’ordre de son leader suivi à lettre: l’AFDC-A n’a pas marché ce dimanche 19 juillet

Par Napoléon TSHILOBO

Ils ont pris d’assaut les rues de Kinshasa et celles de l’ensemble du pays, le 09 juillet aux côtés de l’UDPS et le 13 avec LAMUKA, à l’appel de leur président et autorité morale, le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo. La conférence des présidents de l’AFDC-A avait envoyé ses militants et cadres à investir la rue pour soutenir toutes les manifestations tendant à faire revenir à la raison ceux qui ont proposé Ronsard Malonda à la présidence de la CENI, et ceux qui avaient proposé des propositions de lois tendant à réduire l’indépendance de la justice ».
Ce dimanche 19 juillet, l’AFDC-A n’a pas participé à la marche du Comité laïc de coordination (CLC). Pour cause, le leader de cette plateforme avait décommandé la marche à la veille.

Selon Immaculée Cibalonza, Présidente fédérale de l’AFDC-A / Lukunga, toutes les troupes étaient déjà aux aguets lorsque le mot d’ordre de la hiérarchie est tombé : « l’autorité morale nous a instruit de ne pas participer à la marche de ce dimanche. Il nous a fait remarquer que le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi vient de rejeter l’investiture de Ronsard Malonda. Et il avait déjà dit dans son discours à la nation le 30 juin qu’il ne laisserait passer aucune loi qui irait dans le sens de réduire l’indépendance de la justice. Aussi, vient-il de procéder à des nouvelles mises en place au sein de la magistrature, ce qui donne à espérer que la justice que cette fois-ci la justice sera rendue pour que l’AFDC-A puisse recouvrer ses droits. Pour ces raisons, notre leader a décommandé la marche ».

Mot d’ordre suivi sur l’ensemble du pays. Le drapeau rouge de la plateforme Politique de l’ancien chef de la société civile congolaise n’a pas flotté dans la rue ce dimanche aux côtés du CLC. L’AFDC-A dit faire confiance au Chef de l’État qui a répondu, sur ces questions précises, au vœu largement exprimé par le peuple souverain.

Plateforme politique autonome à l’instar du CACH, du FCC et de LAMUKA, l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), est la deuxième force politique de la République démocratique du Congo, statistiques disponibles sur le site de la Commission électorale nationale indépendante. Elle pèse 145 élus directs et indirects. Le regroupement du Professeur Modeste Bahati Lukwebo compte 41 députés nationaux, 70 députés provinciaux, 13 sénateurs, 2 gouverneurs de province, 7 vice-gouverneurs, 1 questeur de l’assemblée nationale et 11 présidents et vice-présidents des assemblées provinciales.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer