Uncategorized

Lokondo sur Affaire Puela-Bureau Mabunda : « Je ne vois pas comment on peut aller au Conseil d’État pour un acte d’Assemblée »


Mme Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale le 12/06/2020.

 Le député national Henri-Thomas Lokondo a estimé, samedi 21 novembre 2020, que l’affaire opposant le député Albert Fabrice Puela au bureau de l’Assemblée nationale devant le Conseil d’État devrait être traitée à l’Assemblée nationale.

« Il faut faire une lecture combinée de l’article 139 avec l’article 140, dernier alinéa du règlement intérieur qui dit ceci : « en cas d’indices sérieux de culpabilité, l’assemblée plénière décide à la majorité absolue des membres, de la perte par le concerné de ses fonctions du membre du bureau ». Je ne vois pas comment on peut aller au conseil d’Etat pour un acte d’Assemblée », argumente Henri-Thomas Lokondo.

Les députés du FCC apportent leur soutien à la présidente de l’Assemblée nationale Jeannine Mabunda. 

Certains députés comme Henri Mova l’ont même exprimé sur des affiches et calicots pour s’opposer à la tentative de déstabilisation de leur bureau.

Mais d’autres députés comme André Mbata du CACH saluent l’initiative d’Albert Fabrice Puela et désapprouvent « toute tentative d’empêcher la justice » de faire son travail :

« L’action de Puela est louable. Parce que suivant les articles 139 et 140 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le bureau devrait faire un rapport financier à l’Assemblée nationale dans les trente jours de l’ouverture de la session. Mais cela n’a pas été fait ».

Cette situation entraine la fermeture depuis quelques jours du service courrier de l’Assemblée nationale. Ce que le député Tony Mwaba de l’UDPS qualifie de stratégie du bureau pour ne pas réceptionner un exploit de justice ou une requête en destitution.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer