Economie

Le taux de croissance économique de la RDC estimé à -1,9% en 2020 contre 4,4% en 2019

 La Banque centrale du Congo (BCC) a estimé le taux de croissance économique de la République démocratique du Congo à -1,9% en  2020 contre 4,4% en 2019.

Le gouverneur de la  BCC, Déogratias Mutombo Mwana Nyembo qui l’a annoncé au cours de la 4ème réunion ordinaire de l’année tenue jeudi 30 avril 2020, a attribué cette contraction à la baisse de l’activité extractive, laquelle devrait enregistrer un recul de 5,6% par rapport à 2019.

Cependant, la même source souligne qu’à la 4ème semaine du mois d’avril 2020, le taux d’inflation en cumul annuel s’est situé à 3,126% contre 1,655% à la dernière semaine du mois de mars. En glissement annuel, il est à 6,415%.

A fin 2019, souligne la source, toutes choses restant égales par ailleurs, il a atteint une inflation de 9,871% au-delà de l’objectif de 7% à moyen terme.

Évoquant la hausse des prix sur le marché intérieur, la BCC attribue cette hausse à l’anticipation des opérateurs économiques et des consommateurs sur fonds des mesures d’encadrement des prix par le gouvernement pendant cette période de la pandémie sanitaire.

Déficit de 620,3 milliards CDF

Selon l’analyse des finances de l’État congolais, la BCC relève dans son communiqué que le Trésor public est déficitaire de 620,3 milliards CDF contre un excédent programmé de 34,7 milliards CDF aux quatre premiers mois de l’année 2020.

A cet effet, la BCC exhorte le gouvernement à aligner les dépenses selon les ressources disponibles, en privilégiant les dépenses contraignantes et limitant celle jugées non prioritaires afin de contenir les pressions exercées sur le marché.

Quant à la situation monétaire, il s’observe une accélération de la dépréciation du franc congolais face aux devises étrangères. Le taux de change s’est situé 1.725,49 Cdf et 1.850,49 Cdf respectivement à l’indicatif et au parallèle pour un dollar américain à fin avril 2020.

Selon la même source, la monnaie nationale a perdu 6,76% de sa valeur respectivement à l’interbancaire et au parallèle par rapport à décembre 2019.

Par contre, les réserves de change ont connu une hausse à la suite du dernier appui à la balance des paiements de 363,37 millions USD du Fonds monétaire international (FMI), portant ainsi les réserves internationales à 978,35 millions USD au 27 avril 2020, correspondants de trois semaines d’importations sur ressources propres. 

Par CR/ACP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer