Politique

Le MDVC condamne la barbarie exercée contre les enseignants du Sud-Kivu et exige des sanctions contre les auteurs et commanditaires

Par Napoléon TSHILOBO

« Le mouvement d’élites pour la démocratie et le vrai changement (MDVC), parti politique de l’opposition socialiste, et son président national le professeur Justin Mudekereza, condamnent avec la toute dernière énergie la barbarie exercée contre les enseignants du Sud-Kivu qui marchaient pour réclamer leurs droits les plus légitimes lors de leurs manifestations du lundi 10 août 2020 à Bukavu, pourtant Pacifique et légale conformément à la constitution à son article 26 », rapporte un communiqué de cette formation politique dont une copie est parvenue à Congo Réformes.

À travers ce communiqué signé par son secrétaire général Augustin Bisimwa, le MDVC juge inacceptable cet acte ignoble des forces de l’ordre à l’endroit des éducateurs sur qui toute la nation congolaise repose et exige que les enquêtes soient tout de suite ouvertes afin que les auteurs et commanditaires de pareille barbarie répondent de leurs actes.

« Ces graves violations de droits de l’homme ne devraient plus avoir leur place dans un état de droit », gronde enfin le Mouvement d’élites pour la démocratie et le vrai changement (MDVC).

congoreformes.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer