Uncategorized

Kasaï Central : alerte des agronomes sur la rareté des vivres après la destruction de la Nationale 20 à Tshibala1

L’administrateur du territoire de Demba a annoncé la destruction de la Ntionale 20 coupée en deux au niveau du village de Tshibala dans le groupement de Bakwabeya, suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues récemment dans cette entité de la province du Kasaï Central.

Les trafics routiers de sont arrêtés sur cette voie, impactant ainsi négativement sur l’économie locale.

 » La situation est très dégradante, la route Ilebo est coupée en deux par l’érosion au village de Tshibala1 et aussi à Benaleka. Plus de passage, pas même des vélos. Je demande au gouvernement provincial et aux personnes de bonne volonté de venir en aide à la population de Demba. C’est compliqué pour nous s’il n’y a pas d’intervention. S’il y aura encore des pluied, la voie ferrée sera totalement coupée ».

Face à l’enclavement de cette région considérée comme grenier agricole du Grand Kasaï Central, les ingénieurs agronomes de la place craignent la flambée des prix des denrées alimentaires sur les marchés kanangais.

Jean Pierre Ngalamulume et Alidor Shico, deux enseignants des instituts supérieurs, émettent leurs vœux de voir les gouvernements provincial et central assister les opérateurs économiques dans ce secteur.

Le premier insiste sur les répercussions de la crise sanitaire qui risqueraient de s’empirer à cause de cette catastrophe naturelle.

Le second insiste sur l’insécurité alimentaire dont souffre la grande partie de la population centrekasaienne . Il appelle également l’implication les députés et les personnes de bonne volonté à répondre aux cris de détresse de leur base avant que le pire n’arrive.

Outre dans cette partie, la route nationale n-20 est coupée en deux au village Beya Buanga, dans la commune rurale de Benaleka, toujours dans le territoire de Demba.

Cette situation rend impossible la circulation des trains et des engins motorisés.

Par JC Shamois Baks

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer