Non classé

Kananga : ouverture bientôt du procès des assassins présumés de deux experts de l’ONU

L’auditeur supérieur militaire pour l’ex-Kasaï Occidental (centre de RD Congo), le colonel magistrat René Kanyinda Bula Bula, a affirmé, jeudi 18 mai 2017 à Kananga, que l’exécution de deux experts onusiens, Maria Catalan et Michael Sharp, a été perpétrée par la milice de feu Kamuina Nsapu, a appris l’ACP.

Son affirmation s’est appuyée sur l’enquête diligentée à cette fin par son office, indiquant qu’aucun élément des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) ou de la PNC (Police Nationale Congolaise) ne figure parmi les prévenus en détention, a-t-on noté.

Selon lui, les deux prévenus déjà en état d’arrestation comparaitront bientôt devant le tribunal militaire de garnison de Kananga, tandis que les 16 autres actuellement en fuite seront poursuivis par défaut.

Les audiences du tribunal militaire de garnison de cette ville seront publiques, a-t-il ajouté, indiquant que la fixation de la date du début du procès relève des compétences de ladite juridiction.

Le colonel magistrat Kanyinda Bula Bula a tenu à éclairer l’opinion publique sur les tenants et aboutissant de dossier macabre à l’issue de l’enquête ouverte à ce sujet.

Les victimes, indique-t-on, avaient été assassinés dans la contrée de Ngombe, près du village de Mulumba Muteba, secteur de Dibanda, au Kasaï Central, indique-t-on.

ACP/CR

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer