Economie

Haut-Katanga : le prix de la farine de maïs a doublé à Lubumbashi

Le prix de la farine de maïs a doublé depuis quelques jours à Lubumbashi (Haut-Katanga). Un sac de farine de maïs de 25 Kg est passé de 15 dollars à 30 dollars américains. Le gouverneur du Haut-Katanga, Jean-Claude Kazembe, explique que cette hausse est occasionnée par la dévaluation du franc congolais.

«On achetait la farine ici à 13 à 15 USD. A ce moment-là, le taux était à 930 [francs congolais] pour un dollar américain. Aujourd’hui, que le dollar a galopé à 1250 [francs congolais] pour un dollar. Comment voulez-vous que le prix de la farine puisse se stabiliser ? », s’est-il interrogé.

La ville de Lubumbashi comme d’autres villes du Haut-Katanga sont approvisionnée par la farine de maïs importée des pays d’Afrique australe comme la Zambie et l’Afrique du Sud, avait expliqué le gouverneur de province en décembre dernier pour expliquer une hausse du prix de ce produit.

Pour faire baisser le prix, le gouverneur avait notamment la mise sur le marché du «maïs du gouvernorat» conservé dans les entrepôts de la place.

Ce n’est pas uniquement dans le Haut Katanga, en effet,Par ailleurs, les prix des produits de première nécessité ont pris de l’ascenseur depuis le début de la semaine à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). D’après des sources locales, le prix du maïs principalement a, quasiment doublé. La mesurette, communément appelée «Meka», est passé de 900 francs congolais (0.92 USD) à 1 500 FC (1.54 USD).

Les autorités locales évoquent l’exportation en grande quantité du maïs vers les provinces voisines et la rétention volontaire de ce produit par les tenanciers de dépôts qui seraient à la base de cette situation. Mais, les opérateurs économiques parlent de la révision à la hausse du taux de péage sur les différentes routes.

Le ministre provincial de l’Economie et le comité des vendeurs ont échangé dernièrement pour proposer des pistes de solution et mettre fin à cette hausse.Pour amener le prix du maïs à un niveau raisonnable, le gouvernement provincial a notamment décidé de stopper toute sortie de ce produit vers d’autres provinces.

Louis-Paul Eyenga Sana

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer