Informations, Communication et Relations Presses

Guerre Ukraine-Russie : l’Assemblée générale de l’ONU convoquée en session d’urgence

Assemblée générale de l’ONU: Les dirigeants à l’unisson contre Trump

Les 193 membres de l’organisation internationale vont pouvoir donner leur avis sur l’attaque de l’Ukraine par la Russie, après un vote du Conseil de sécurit

L’essentiel

  • L’Europe hausse le ton. Pour la première fois de son histoire, l’UE va mettre fin au « tabou voulant que l’Union ne fournisse pas d’armes à des belligérants » en finançant pour 450 millions d’euros d’armements et d’autres équipements à l’Ukraine face à l’invasion russe, a annoncé, dimanche 27 février 2022, Josep Borell, chef de la diplomatie européenne. L’UE va également fermer son espace aérien aux avions russes, bloquer la Banque centrale de Moscou et bannir les médias RT et Sputnik. Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté dimanche, à la demande des Occidentaux, une résolution convoquant lundi « en session extraordinaire d’urgence » l’Assemblée générale des Nations unies pour que ses 193 membres se prononcent sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 
     
  • Le président russe Vladimir Poutine a annoncé dimanche mettre en alerte la « force de dissuasion de l’armée russe, qui peut comprendre une composante nucléaire », une escalade « inacceptable » selon la Maison-Blanche. Le chef d’État ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui refusait le dialogue en Biélorussie, confirme des pourparlers avec Moscou à la frontière ukraino-biélorusse.
     
  • La bataille pour le contrôle de Kiev se poursuit dimanche, au quatrième jour de l’offensive lancée par Vladimir Poutine. Au moins 198 civils, dont 3 enfants, ont été tués et 1 115 personnes blessées. Pour la première fois, l’armée russe a reconnu enregistrer des pertes humaines au cours de son invasion de l’Ukraine, sans pour autant donner de chiffres.

 04 h 53 – Joe Biden parlera lundi avec ses alliés pour “coordonner” une réponse

      Le président américain Joe Biden s’entretiendra en conférence téléphonique avec ses alliés et partenaires lundi pour discuter des “développements” de l’attaque russe en Ukraine et “coordonner” une “réponse unie”, a déclaré la Maison-Blanche. Le communiqué ne précise pas l’identité des participants à ces discussions, qui se tiendront le jour où l’Assemblée générale des Nations unies commencera à débattre d’une résolution condamnant l’invasion de l’Ukraine par la Russie.      

 04 h 46 – Le rouble russe chute de près de 30 % à la suite des dernières sanctions

      Le rouble russe a plongé de près de 30 % par rapport au dollar lundi après que les puissances internationales ont imposé de nouvelles sanctions plus sévères à Moscou en raison de son invasion de l’Ukraine. Le rouble était indiqué en baisse de 27 % à 114,33 roubles par dollar dans les échanges internationaux, selon Bloomberg News.      

 02 h 31 – Faillite probable de la filiale européenne de la banque russe Sberbank

      La Banque centrale européenne a constaté lundi la “faillite ou faillite probable” de la filiale européenne de la banque russe Sberbank, parmi les plus grandes du pays, à cause de retraits “significatifs” des dépôts en raison du conflit en Ukraine et des sanctions décidées par les pays occidentaux. Sberbank Europe AG, domiciliée en Autriche, et ses filiales en Croatie et en Slovénie ont “connu des sorties de dépôts significatifs en raison de l’impact des tensions géopolitiques sur leur réputation”, explique l’organisme de supervision bancaire de la BCE dans un communiqué, estimant que, “dans un avenir proche, la banque risque de ne pas être en mesure de payer ses dettes ou autres engagements à leur échéance”.      

 02 h 16 – Jair Bolsonaro affirme que le Brésil restera “dans la neutralité”

      “Nous n’allons pas prendre parti, nous allons continuer dans la neutralité et aider selon nos possibilités à la recherche d’une solution. Nous voulons la paix, mais nous ne voulons pas nous attirer des conséquences ici”, a dit le chef d’État d’extrême droite, rappelant aussi que le Brésil “dépend beaucoup” des fertilisants russes. “J’ai parlé tout à l’heure avec le président Poutine, plus de deux heures de conversation, nous avons parlé de beaucoup de choses. (…) Bien sûr, il a dit quelque chose sur l’Ukraine, que je garde pour moi, sans entrer dans les détails comme vous l’aimeriez”, a indiqué Jair Bolsonaro à des journalistes lors d’une conférence de presse à Guaruja, dans l’État de Sao Paulo (sud-est).      

 23 h 05 – La Fifa sous le feu des critiques

      La fédération suédoise de football a réaffirmé dimanche soir son refus de rencontrer la Russie en barrages du Mondial 2022 après la décision de la Fifa d’organiser les matchs de la Russie sous terrain et bannière neutres. 

“Nous avons fait savoir précédemment que nous ne voulions pas affronter (la Russie) dans ces circonstances” de l’invasion russe de l’Ukraine, “et cela reste le cas jusqu’à nouvel ordre”, a déclaré le président de la fédération, Karl-Erik Nilsson, dans une déclaration aux médias, se disant “mécontent” de la décision de la Fifa. La Pologne et la République tchèque ont elles aussi réaffirmé leur refus de rencontrer la Russie lors des prochains matchs de barrages du Mondial 2022, à la fin du mois de mars.      

 22 h 28 – Les États-Unis conseillent à leurs ressortissants de quitter la Russie

      Washington a conseillé dimanche à ses citoyens d’envisager de “quitter immédiatement la Russie” face aux annulations de vols et aux fermetures de l’espace aérien annoncées par de nombreux États à l’encontre des avions russes, en riposte à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. “Un nombre croissant de compagnies aériennes annulent des vols vers et depuis la Russie et de nombreux pays ont fermé leur espace aérien aux compagnies russes”, a écrit dimanche l’ambassade américaine en Russie sur son site web.
      

 21 h 44 – Des membres de l’UE prêts à livrer des avions de combat à l’Ukraine

      Des États membres de l’Union européenne sont disposés à fournir des avions de combat aux forces armées ukrainiennes, a annoncé dimanche le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. “Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, a dit avoir besoin d’avions que les Ukrainiens peuvent piloter. Certains États membres disposent de ce genre d’avions et nous allons les fournir avec d’autres armements nécessaires à une guerre”, a précisé Josep Borrell à l’issue d’une réunion en visioconférence avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE, précédée d’un entretien avec le ministre ukrainien.
      

 21 h 43 – L’Assemblée générale de l’ONU convoquée “en session extraordinaire d’urgence”

      Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté dimanche, à la demande des Occidentaux, une résolution convoquant lundi “en session extraordinaire d’urgence” l’Assemblée générale des Nations unies pour que ses 193 membres se prononcent sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La résolution, portée par les États-Unis et l’Albanie, a été adoptée par 11 pays, la Russie a voté contre, les Émirats arabes unis, la Chine et l’Inde se sont abstenus. Aucun veto n’était possible pour cette saisine en vertu du règlement onusien en vigueur.
      

 21 h 26 – La Pologne s’insurge contre la décision de la Fifa

      La Pologne a jugé dimanche que le projet de la Fifa d’autoriser la Russie à jouer des matchs internationaux à domicile sur terrain neutre et sous bannière neutre était “totalement inacceptable” et a répété qu’elle n’affronterait pas la Russie en barrage de la Coupe du monde. 

Cette “décision est totalement inacceptable. Cela ne nous intéresse pas de participer à ce match d’apparence. L’équipe nationale de Pologne ne VA PAS JOUER contre la Russie, peu importe le nom de l’équipe”, a immédiatement réagi sur Twitter Cezary Kulesza, président de la Fédération polonaise. La Pologne devait affronter la Russie à Moscou le 24 mars dans un barrage de la Coupe du monde.      

 21 h 25 – Kiev accuse Moscou de planifier un génocide

      Kiev accuse la Russie devant la Cour internationale de justice (CIJ) de planifier un génocide en Ukraine, a annoncé dimanche la Cour, principal organe judiciaire des Nations unies. 

“Dans sa requête, l’Ukraine accuse également la Fédération de Russie de planifier des actes de génocide en Ukraine et affirme que la Russie de manière intentionnelle tue des personnes de nationalité ukrainienne et porte atteinte gravement à leur intégrité physique“, a indiqué dans un communiqué la CIJ, basée à La Haye.      

 21 h 07 – L’UE débloque 450 millions pour armer l’Ukraine

      Les États membres de l’Union européenne ont décidé dimanche de débloquer 450 millions d’euros pour acheter des armes et les livrer aux forces armées ukrainiennes afin de les aider à résister à l’offensive russe, a annoncé le chef de la diplomatie européenne. 

“Un accord a été trouvé pour fournir des armements à l’armée ukrainienne pour une valeur de 450 millions et des équipements de protection et du carburant pour 50 millions. Tout cela sera couvert par notre Facilité de paix et notre fonds intergouvernemental. C’est la première fois dans l’histoire que nous allons le faire”, a précisé Josep Borrell à l’issue d’une réunion en visioconférence des ministres des Affaires étrangères de l’UE.      

 21 h 02 – Les 27 s’accordent pour bloquer la Banque centrale russe

      Les ministres européens des Affaires étrangères se sont entendus dimanche, en accord avec les puissances du G7, pour bloquer les transactions de la Banque centrale russe, a annoncé le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell. “

Plus de la moitié des réserves de la Banque centrale vont être paralysées parce qu’elles sont conservées dans des établissements des pays du G7″, a précisé M. Borrell, soulignant que l’accord politique des ministres ouvrait la voie à l’adoption formelle de la mesure d’ici à l’ouverture des marchés, lundi 28 février 2022.     

Avec Le Point 

  1. 1

angelo Mobateli

Read Previous

RDC: au Sud-Kivu, quatre creuseurs artisanaux sont morts asphyxiés dans un carré minier à Misisi

Read Next

Les cellules solaires à pérovskite  font parler d’elles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *