Uncategorized

Environnement : Claude Nyamugabo explique les efforts consentis par la RDC pour la gestion de ses forêts à CAFI

Deuxième poumon de la planète avec ses quelques 155 millions d’hectares de forêts, la République Démocratique du Congo est en première ligne des efforts pour une gestion durable de ces ressources immenses.

Près de deux heures auront suffi au ministre de l’environnement et développement durable, Maître  Claude Nyamugabo pour participer activement au conseil d’administration  de l’initiative pour les forêts d’Afrique centrale (CAFI). Une visioconférence bien riche au cours de laquelle le ministre congolais est revenu avec des arguments pointus sur la vision que le pays se fait de la préservation de ses forêts, laquelle doit aller de paire, comme le souhaite le Chef de l’État Félix Tshisekedi, avec la lutte contre la pauvreté. La RDC et l’initiative pour les forêts d’Afrique centrale CAFI disposent d’une feuille de route que le Ministre Nyamugabo ficelle à merveille et respecte scrupuleusement, d’abord l’élaboration d’une politique forestière nationale (travaux suspendus à cause de la covid19 mais qui reprennent bientôt), ensuite l’attente de la signature du décret par le 1er ministre sur le Conseil Consultatif National des forêts et puis la revue légale de toutes les concessions.

Il est à rappeler que le Ministre a répondu à toutes les questions sans tabous de ses collègues du conseil d’administration portant sur la gestion forestière en RFC et ceux-ci ont compris qu’aucune nouvelle concession n’a été allouée au pays, la revue étant attendue de plein pied. Pour Claude Nyamugabo, le dialogue est permanent avec tous les acteurs, ceux de la société civile ainsi que tous les autres partenaires impliqués dans la gestion et la gouvernance forestière.

Danny Ngubaa

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer