Politique

Enfin, Félix Tshisekedi remporte le classico

Devant une salle bondée des personnalités politiques, militaires et diplomatiques, Félix Tshisekedi entre en victorieux mains en l’air en signe de victoire sous les acclamations chaleureuses du public qui avait soif de vivre le moment. LAMUKA, ENSEMBLE, AFDC-A et autres regroupements politiques ont accompagnés le Chef de l’Etat dans cette cérémonie par la présence massive de leurs Députés et Sénateurs, membres du Bureau ou de la plénière  on pouvait reconnaitre quelques visage notamment : Samy Badibanga, Premier Vice Président du Bureau du Sénat, Bahati Lukwebo, Bijou Goya, Guy Loando, Eve Bazaiba, Delly Sesanga, Raphael Kibuka, Andres Mbata, José Endundu etc. ; de l’autre côté on pouvait bien noter la présence de tous les membres du Gouvernement à l’exception du Premier Ministre.

Une brève cérémonie qui a permis la prestation de serment des trois juges de la Cour Constitutionnelle devant le Président de la République qui en a pris acte suivi de ses vives félicitations à chacun d’eux.

Une partie qui a marqué l’évènement est quelques chants du public en lingala qu’on pouvait bien entendre depuis nos petits écrans dont voici l’interprétation : « Kabila a couru derrière le parlement et le Gouvernement, mais il a oublié la Justice, Fatshi a récupéré cette dernière la rendant indépendante, et ils commencent à avoir peur de la prison » ; Aussi, on pouvait entendre d’autre crie qui incité Félix Tshisekedi à dissoudre le parlement. Une véritable ambiance bonne enfant, qui a sans nul doute marqué l’évènement. 

On pouvait bien noter certaines absences notamment : Jeanine Mabunda, Thambwe Mwamba et Ilunga Ilunkamba qui ont préférés suivre le mot d’ordre du FCC à la suite de leur réunion tenue hier dans la soirée mettant ainsi la communauté internationale à témoin au grand étonnement du public, pourtant hier cette coalition avait crié à la non-ingérence de la communauté internationale aux affaires internes et aujourd’hui ils sont appelés à s’impliquer à cette crise inédite. A suivre…

Désormais ces juges vont valablement siéger aux côtés de leurs collègues à la Cour Constitutionnelle pour trancher les différents contentieux pendant y a près de trois mois. 

Par Kolikite Mobali ya Tembe

60 ans après, un Congo Nouveau

0850839009

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer