Informations, Communication et Relations Presses

Elections en RDC : “L’autonomie financière de la CENI ne peut être interprétée comme une licence à la mauvaise gestion des finances électorales ou une caution pour l’impunité” (G13)

CENI

Siège de la CENI.

Le Groupe de 13 personnalités (G13) qui milite depuis plus d’une année pour le consensus dans les préparatifs des prochaines élections s’est prononcé, mardi 1er mars 2022, sur la feuille de route présentée par la Commission électorale nationale indépendante. Le G13 a donné son avis sur les contraintes financières présentées par la CENI.

En effet, le G13 déplore que “sa proposition d’une planification du financement des élections dans un cadre pluriannuel à travers un compte d’affectation spéciale n’ait pas retenu l’attention des institutions publiques”. 

A cet effet, le G13 alerte qu’à  l’approche du lancement des opérations électorales, “la RD Congo risque de sombrer à nouveau comme en 2011 et 2018 dans le cycle de la loterie des finances électorales par l’impréparation et les pratiques de la dépense en matière électorale, caractérisées par le clientélisme, la gabegie, la corruption et la surfacturation”.

En outre, le G13 rappelle que l’autonomie financière de la CENI ne peut être interprétée comme une licence à la mauvaise gestion des finances électorales ou une caution pour l’impunité. De même, il invite le Gouvernement à s’abstenir d’user des cordons de la bourse pour s’assurer une part de profit dans la gestion des finances électorales.

Par ailleurs, le G13 appelle toutes les institutions à privilégier la transparence des finances électorales en examinant le coût réel des élections, en imposant le respect des lois en matière de passation des marchés publics et à rationaliser la gestion des actifs existants de la CENI pour atténuer le coût des finances électorales. A cet effet, le G13 appelle les Institutions publiques à l’ouverture officielle du financement électoral à des concours financiers extérieurs.

Notons que dans sa feuille de route, la CENI évoque des contraintes susceptibles d’entraver la tenue des scrutins. C’est notamment les contraintes liées au cadre légal, à l’insécurité, au financement. 

Jordan MAYENIKINI (Deskeco)

angelo Mobateli

Read Previous

Dan Gertler : Comment ce milliardaire israélien s’est-il retrouvé au cœur d’un scandale de corruption en RDC ?

Read Next

Page d’histoire-Zaïre monnaie: le zaïre (Z) valant 2 USD avait une existence somme toute normale de 1967 à 1989

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *