Uncategorized

Élections américaines 2020 : Joe Biden proche de la victoire, la Pennsylvanie creuse l’écart

Le monde est toujours en attente des résultats de l’élection présidentielle américaine 2020, après une journée de vendredi 06 novembre 2020 qui a donné l’avantage à Joe Biden contre Donald Trump notamment en Géorgie et en Arizona. Le candidat démocrate appelle au « rassemblement » tandis que le président sortant dit pouvoir aussi revendiquer la victoire.EN DIRECT - Élections américaines 2020 : Joe Biden proche de la victoire, la Pennsylvanie creuse l’écart

Allocution de Joe Biden, le 6 novembre 2020. A gauche, sa colistière Kamala Harris. / Biden Campaign via CNP/picture alliance / Consolidated Mettre à jour

► 10 h : A Philadelphie, en attente des résultats de l’État de Pennsylvanie

Alors que le dépouillement se poursuit dans l’État déterminant de Pennsylvanie, l’attention se concentre sur les votes de sa plus grande ville : Philadelphie. Sur place, supporteurs de Donald Trump et de Joe Biden défilaient vendredi dans les rues pour faire entendre leurs voix. Un reportage d’Alexis Buisson, envoyé spécial de La Croix.

→ REPORTAGE. À Philadelphie, les partisans de Trump et Biden défilent en attendant l’annonce des résultats

► 8 h 50 : Chiffres du comptage des voix dans les États-clés, où en sommes-nous ?

Avec les États déjà déterminés à l’issue du comptage des voix, Donald Trump compte actuellement 214 grands électeurs et Joe Biden 253 (ou 264 si l’on se base sur les chiffres communiqués par l’Associated Press, qui déclare gagnant Joe Biden en Arizona).(Source AFP, mis à jour vendredi à 21 h GMT)

Pennsylvanie : 20 grands électeurs. 96 % des votes ont été comptabilisés. Joe Biden a dépassé Donald Trump grâce à la prise en compte des bulletins envoyés par courrier. Il compte environ 14.300 voix de plus que son rival (49,5 % contre 49,3 % pour Donald Trump).

Arizona : 11 grands électeurs en jeu. Joe Biden y enregistre 49,9 % des suffrages, contre 48,6 % à Donald Trump, soit un écart de 39.769 voix, selon un décompte partiel de 90 % des bulletins.

Géorgie : 16 grands électeurs. 98 % des votes ont été comptabilisés dans cet Etat du Sud-Est. Joe Biden a 1 555 voix de plus que Donald Trump, soit 49,4 % des suffrages chacun environ.

Nevada : six grands électeurs. 92 % des votes ont été comptabilisés. Joe Biden est pour l’instant en tête, avec 49,7 % des suffrages, contre 48,1 % pour Donald Trump. Cela représente un écart de plus de 20.100 suffrages.

Caroline du Nord : 15 grands électeurs. 95 % des votes ont été comptabilisés dans cet Etat du Sud-Est. Avantage pour l’heure à Donald Trump (50,0 %) sur Joe Biden (48,6 %), soit une avance d’environ 77.000 suffrages.

→ PODCAST. « C’est ça l’Amérique ». Trump ou Biden : quels États feront la différence ?

► 8 h 15 : Deux medias pro-Trump reconnaissent la possible défaite du candidat républicain

Pour la première fois, jeudi soir, à Phoenix (Arizona), des partisans du président américain, s’en sont pris à la chaîne considérée, depuis cinq ans, comme un allié indéfectible de Donald Trump : « Fox News sucks ! » (« Fox News craint »), déclaraient-ils.

En cause, l’annonce par la chaîne de la victoire du candidat démocrate Joe Biden en Arizona dès mardi soir. L’équipe Trump a appelé la chaîne à se rétracter, en vain, alors que d’autres médias se gardaient eux de déclarer un vainqueur, en attendant la fin du comptage dans cet Etat-clé.

Élection américaine : comment sont décomptées les voix ?

Fox News a aussi traité avec beaucoup de prudence les allégations de fraude électorale massive. « Nous n’avons pas vu »de preuve, a encore dit vendredi, à l’antenne, Bret Baier, journaliste politique le plus en vue de la chaîne. « On ne nous a rien montrés. »

Autre média détenu par l’homme d’affaires Rupert Murdoch, le New York Post n’a notamment repris aucune des thèses sur de supposées manipulations électorales. Il y a quelques jours encore, il était pourtant à la manœuvre pour porter les allégations visant le fils de Joe Biden, Hunter. Vendredi, deux tribunes des pages opinion reconnaissaient que Donald Trump allait probablement être battu.

► 7 h 45 : A Détroit, des manifestants républicains pour l’arrêt du dépouillement

Des rassemblements se sont poursuivis vendredi à Détroit, en faveur de Donald Trump. Dès mercredi, les supporteurs du candidat républicain manifestaient dans la principale ville du Michigan pour exiger l’arrêt du dépouillement dans cet Etat-clé. Aux cris de « Arrêtez de compter », ils demandaient à assister aux opérations de dépouillement.https://d-10737920941524579055.ampproject.net/2010132225003/frame.html

Alors que Joe Biden a remporté les résultats dans l’Etat de Michigan (avec ses 16 grands électeurs), deux juges ont déjà rejeté des recours républicains.

► 7 h 10 : A Philadelphie, les supporteurs de Donald Trump face à ceux de Joe Biden

Le dépouillement s’est poursuivi vendredi à Philadelphie, dans l’Etat de Pennsylvanie. Devant le palais de congrès de la plus grande ville de Pennsylvanie, les supporteurs de Donald Trump demandent d’avoir accès aux opérations de dépouillement, face aux citoyens favorable à Joe Biden qui réclament une poursuite du dépouillement dans la sereinement.

En Pennsylvanie, les républicains sont majoritaires à l’Assemblée de l’Etat. Ils ont rejeté une proposition d’autoriser à commencer le dépouillement des bulletins par correspondance avant le jour de l’élection, contrairement à d’autres États.https://d-10737920941524579055.ampproject.net/2010132225003/frame.html

► 6 h 50 : Le chef de cabinet de Donald Trump testé positif

Le chef de cabinet du président américain Donald Trump, Mark Meadows, a été testé positif au Covid-19, a rapporté vendredi soir la chaîne CNN en citant deux responsables de la Maison-Blanche. Selon CNN, Mark Meadows, 61 ans, l’a déclaré à son entourage après l’élection présidentielle américaine, mais on ignore quand exactement il a été testé positif.

La porte-parole Kayleigh McEnany ainsi que les conseillers politiques Stephen Miller et Hope Hicks se trouvent parmi plus d’une dizaine de hauts responsables de la Maison-Blanche ayant contracté le nouveau coronavirus depuis début octobre.

Les États-Unis ont enregistré plus de 127 000 cas positifs au coronavirus en 24 heures vendredi, un record de contaminations pour le troisième jour consécutif, selon un comptage de l’université Johns Hopkins, qui fait référence. Les États-Unis recensaient au total vendredi soir plus de 236 000 décès depuis le début de la pandémie pour 9,7 millions de cas.

► 6 h 20 : Joe Biden appelle au rassemblement

Lors d’une brève allocution, le candidat démocrate à la Maison-Blanche Joe Biden a appelé vendredi soir les Américains à « se rassembler » pour surmonter « la colère »« Mes chers Américains, nous n’avons toujours pas de déclaration finale d’une victoire mais les chiffres offrent un tableau clair et convaincant : nous allons gagner cette élection », a-t-il déclaré.

Joe Biden a souligné l’avancée du comptage en sa faveur lors des dernières 24 heures, en rappelant qu’il était depuis passé devant Donald Trump dans les dépouillements encore en cours dans les Etats-clés de la Pennsylvanie et de la Géorgie. Il a affirmé qu’il allait remporter ces deux États. « Nous gagnons dans l’Arizona. Nous gagnons dans le Nevada », a-t-il ajouté. Il affirme être en « bonne voie » pour « décrocher 300 grands électeurs ».

« Je sais que regarder ce comptage de vote augmenter doucement à la télévision peut être abrutissant », a-t-il lâché avec humour, avant de reprendre un ton présidentiel, interrompu par quelques bafouillages : « Mais n’oubliez jamais, ces dépouillements ne sont pas que des chiffres, ils représentent des votes. Des hommes et femmes qui ont exercé leur droit fondamental ».

Soulignant aussi le lourd bilan de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis, il a promis de mettre en oeuvre dès le « premier jour »de sa présidence son plan d’action contre le virus.

→ INFOGRAPHIE : Élection américaine 2020 : les résultats État par État

► 6 h 10 : Donald Trump : « Les procédures judiciaires ne font que commencer ! »

« Joe Biden ne devrait pas revendiquer la présidence de manière illégitime », a tweeté le locataire de la Maison-Blanche. « Je pourrais moi aussi la revendiquer. Les procédures judiciaires ne font que commencer ! », a-t-il ajouté.

Celui-ci a estimé, sur son réseau social favori, que « Joe Biden ne devrait pas revendiquer la présidence de manière illégitime ». « Je pourrais moi aussi la revendiquer. » a t-il ajouté.

► 6 h 00 : Recours en justice en Pennsylvanie

Le parti républicain de Pennsylvanie a demandé vendredi à la Cour suprême des États-Unis de stopper le dépouillement des bulletins de vote arrivés par courrier après le 3 novembre dans cet Etat-clé où le démocrate Joe Biden est en tête face au président Donald Trump.

Par La Croix

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer