Economie

ECONOMIE RDC-Paix et lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles : les Médias s’impliquent

« L’implication des Médias dans la promotion de la paix et dans la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles en RD Congo et dans la région des Grands Lacs » est au centre de l’Atelier organisé, en collaboration avec le COFED, par le Mécanisme national de Coordination de la CIRGL au Cercle Elaeis de Kinshasa de jeudi 01 à samedi 03 mars 2018, avec le financement de l’Union européenne.

Membres du Réseau des journalistes sur les ressources naturelles en RDC, quelque soixante participants venus d’une dizaine de provinces de l’Est du pays renforcent leurs capacités dans le cadre  de la mise en œuvre du Protocole de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) sur la lutte contre l’exploitation des ressources naturelles, sur la gestion de l’information et de la communication.

« Nous allons réfléchir sur la manière d’impliquer les médias dans cette lutte parce que les minerais, qui devraient contribuer à la paix et au développement de la RDC, constituent le ventre mou à cause des prédateurs organisés en réseaux d’exploitation illégale et de commerce illicite avec le concours des groupes armés pour un enrichissement illicite », a expliqué M. Aimé Kakese Vinalu, coordonnateur du Mécanisme national de coordination (MCN) de la CIRGL/RDC, dans son allocution de bienvenue.

Il a rappelé que la CIRGL, instituée par le Pacte signé le 15 décembre 2006 à Nairobi (Kenya) par les chefs d’Etat  et de gouvernement,  est leur « cadre de concertation sur toutes les questions d’insécurité et et des conflits dans la Région ».

« Les activités menées à cet effet se rapportent aux quatre programmes développés par la CIRGL : paix et sécurité, démocratie et bonne gouvernance, développement économique et intégration régionale ainsi que les questions sociales et humanitaires. A ces thèmes, s’ajoutent les questions transversales, le Genre et les questions liées à la communication, avec comme objectif la mise en œuvre du Protocole sur la gestion de l’information et de la communication », a-t-il précisé.

Appuyé par ses partenaires traditionnels,  l’Union ,européenne et la GIZ, le MNC de la CIRGL organise en RDC, depuis septembre 2014, des activités visant l’implication effective des médias congolais.

La journée de jeudi 1er mars 2018 a été consacrée aux interventions du Secrétaire général du ministère de la Communication des Médias, André Mutombo, du représentant de l’Union européenne sous la modération du professeur Ekambo.

Ensuite, il y a eu les exposés respectifs du coordonnateur  Kakese (La CIRGL : historique, enjeux et perspectives dans la mise en œuvre du Pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement dans la région des Grands Lacs et de l’Initiative régionale sur les ressources nationales), du représentant de la RDC au Conseil régional de l’information et de la communication, Kambale Juakali  qui a révélé n’y avoir « jamais siégé  faute d’invitation » (Le Protocole sur la gestion de l’information et de la communication de la CIRGL : enjeux et perspectives).

Le Secrétaire général de JED (Journalistes en danger) s’est exprimé sur les « professionnels des médias et la promotion de la paix dans les zones de conflits armés en RDC et dans la région des Grands Lacs : expériences du JED » tandis que Mme Virginie Ebner de la Fondation Hirondelle a expliqué l’«expérience des médias de paix dans la région des Grands Lacs ».

« Seize journalistes ont été tués en RDC en moins de dix ans », a stigmatisé le président de l’Union  nationale de la presse du Congo (UNPC), Kasonga Tshilunde, intervenant sur le thème « Média, étique et responsabilité dans la promotion de la paix et la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles en RDC».

Le professeur Ekambo a entretenu les participants à l’Atelier sur « Le rôle des Nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC) dans la construction de la paix et la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles en RDC ».

Un débat et des contributions des participants ont clôturé la journée de jeudi.

 

 

Angelo Mobateli

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer