Uncategorized

Décès du juge Yanyi : le SYNAMAC exige une autopsie de son corps

Le juge Raphael Yanyi Ovungu, président du proces de 100 jours dans lequel comparaîssent Vital Kamerhe et consorts.

Le Syndicat autonome des magistrats du Congo (SYNAMAC) exige une autopsie du corps de Raphaël Yanyi et une sécurité appropriée pour tous les magistrats.

Le juge président du tribunal de Grande instance de la Gombe est décédé mercredi 27 mai 2020 à Kinshasa aux petites heures du matin au centre hospitalier Nganda des suites d’un arrêt cardiaque.

Pour Edmond Isofa, le président du SYNAMAC, cette autopsie permet de donner les causes réelles de son décès :

« C’est avec consternation que nous avons appris le décès du président Yanyi. Pour nous, il est important que nous soyons éclairés sur les causes réelles de son décès. C’est la raison pour laquelle nous demandons aux autorités d’envisager l’autopsie de son corps afin que nous puissions être fixés sur les causes réelles de sa mort. Et cela nous amènera à lever beaucoup d’équivoques parce qu’il y a beaucoup de choses qui se racontent. Cela va aussi sécuriser les autres magistrats ».

Par CR/RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer