Informations, Communication et Relations Presses

Dan Gertler en RDC: « Je suis dévasté par l’image qui a été créée à mon sujet (…). Tous les permis et licences détenus par le groupe GERTLER seront restitués »

1

Dan Gertler, l’homme d’affaires Israélien.

Le gouvernement congolais a signé , eudi 24 février 2022 à Kinshasa, un protocole d’accord avec le Groupe Ventora appartenant à Dan Gertler. Cette entente clôt définitivement tous les litiges entre les deux parties et permet au pays de récupérer tous les actifs miniers et pétroliers qui avaient été attribués à l’homme d’affaires sanctionné par le Trésor américain depuis 2017.

Jeudi 3 mars 2022, Dan Gertler a communiqué et regrette le traitement qui lui a été réservé: « J’ai consacré plus de deux décennies de ma vie à la RDC. Tout au long de ma carrière, j’ai toujours cherché à agir dans le respect de la loi et des intérêts du peuple de la RDC . Cependant, ces dernières années, les pointages systématiques et les critiques incessants auxquels j’ai été confronté, avec en point d’orgue les sanctions américaines dévastatrices qui m’ont été imposées et les récentes allégations auxquelles j’ai été confronté, sont devenus intolérables, faisant peser un énorme fardeau sur moi, mes entreprises et surtout ma famille. Je suis dévasté par l’image qui a été créée à mon sujet et je suis profondément attristé par la manière dont j’ai été dépeint », a t-il dit.

Touché au portefeuille, l’homme d’affaire a été quasiment neutralisé: « Ces restrictions m’ont empêché de continuer à faire des affaires en RDC. Plus important encore, elles ont empêché le développement d’actifs qui sont vitaux pour l’avenir de l’économie de la RDC. Il n’est ni dans mon intérêt, ni dans l’intérêt du peuple de la RDC, que des actifs tels que les blocs du Lac Albert soient embourbés dans un arbitrage international à perpétuité. Permettre que cela se produise serait

contraire à ma philosophie de soutien au développement économique de la RDC ».

C’est comme cela qu’il justifie la signature de cet accord: «  Il était donc vital de trouver une nouvelle façon d’avancer qui libérerait ces actifs vitaux pour être développés, sans les contraintes des tribunaux, et me permettrait de poursuivre des intérêts commerciaux légitimes. Je salue donc cet accord avec le gouvernement de la RDC et je remercie le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo et son équipe pour le travail approfondi et minutieux qui a été réalisé ».

Il semble ne pas être totalement satisfait par les termes de l’accord, mais il consent: « Bien que cet accord ait un coût personnel considérable ainsi que pour mes intérêts commerciaux, je l’accepte comme la voie à suivre pour permettre au gouvernement d’atteindre ses objectifs et aux deux parties d’avancer de manière constructive.

Cet accord met fin aux interminables campagnes de fake news et à l’utilisation permanente de “faits” alternatifs. En même temps, je reste totalement engagé à respecter les procédures de bonne gouvernance d’entreprise qui ont été mises en œuvre et à assurer une surveillance indépendante appropriée de toutes mes activités commerciales, qui seront menées de manière totalement transparente ».

Dans sa communication, il confirme que tous ses actifs miniers et pétroliers en RDC seront restitués.

« Cet accord met fin à l’impasse dans laquelle nous nous trouvions et permet d’aller de l’avant. Il soutient directement la stabilité et les réformes économiques initiées par le gouvernement. Je respecte pleinement l’accord et je confirme que TOUS les permis et licences détenus par le groupe GERTLER seront restitués. Je remercie les personnes impliquées pour le travail acharné, la transparence et le professionnalisme avec lesquels ces négociations ont été menées. J’espère également que cette résolution ouvrira la porte à de nouveaux investissements internationaux en RDC ».

Cette opération de charme lancée par Dan Gertler ne concerne pas que la RDC. L’homme d’affaire a aussi saisi les autorités américaines. D’après le média israélien Haaretz, Dan Gerler a envoyé ses représentants négocier avec les autorités américaines dans le but de trouver un accord permettant de mettre fin à la procédure initiée contre lui. 

Avec Deskeco

Oscar BISIMWA

Read Previous

Conflit Russie – Ukraine : qui est Volodymyr Zelensky, le président ukrainien qui a troqué la télévision pour la politique ?

Read Next

PME: Le Ministre d’État Eustache Muhanzi sensibilise le secteur privé du Sud-Kivu pour une « pratique efficiente » de la sous-traitance

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *