Société

Crise multiforme en RDC : le Prof Saint Augustin Mwendambali pointe du doigt l’intellectuel congolais

Le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba a reçu en audience ce Vendredi 6 Novembre 2020 le Directeur Général de l’OSCEP, l’Observatoire de Surveillance de la Corruption et de l’Ethique Professionnelle le Professeur Saint Augustin Mwendambali. Au centre des échanges, la persistance de la crise d’éthique liée à l’égoïsme de l’intellectuel Congolais. Le DG de l’OSCEP a démontré sur base d’un projet de document de contribution soumis au Chef du Gouvernement Central, que cette crise d’éthique commence par les Professeurs des Universités appelés à ne pas se livrer au jeu de flatterie, certains font faire des thèses doctorales par des Mercenaires.

Selon le Professeur Saint Augustin MWENDAMBALI, aussi longtemps qu’on ne va pas mettre des questions d’éthiques au centre de la gestion de la chose publique, aussi longtemps que l’élite l’intellectuelle Congolaise ne se dégage pas de ce Carcan qui l’avili, la société congolaise risque d’évoluer de crise en crise.

En tant que responsable des questions d’éthique dans notre pays, il a fallu que nous puissions nous entretenir par rapport à la crise actuelle que connaît notre pays. Je pense que nous ne sommes pas allés par quatre chemins. J’ai immédiatement montré à son excellence que cette crise si elle persiste c’est lié d’abord à l’égo de l’intellectuel congolais. L’intellectuel congolais est trop égoïste en commençant par les professeurs d’universités qui devraient régler de genre des conflits qui apparaissent aujourd’hui. Ils préfèrent se livrer au jeu de flatterie. Je lui ai parlé d’un projet de document de contribution que j’ai envoyé au président de la République. Et là, je dis : aussi longtemps qu’on ne va pas mettre les questions d’éthique au centre de la gestion de la chose publique; Aussi longtemps que nous continuerons avec les professeurs qui le deviennent, parce qu’ils ont eu de l’argent, parce qu’ils font faire de thèses de doctorat par des mercenaires ; aussi longtemps que les intellectuels ne se dégagent pas de ce carcan qui les avilissent, je vous dis que nous irons de crise en crises”, a déclaré le Professeur Saint Augustin Mwendambali.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer