Uncategorized

COVID-19 : les fonds envoyés par la diaspora africaine pourraient baisser de 18 milliards USD

Covid-19 : les fonds envoyés par la diaspora africaine pourraient baisser de 18 milliards $

La Covid-19 devrait sérieusement affecter les transferts d’argent de la diaspora vers l’Afrique. Ceci pourrait représenter en tout, des pertes de 18 milliards USD, selon la Commission économique pour l’Afrique (CEA) des Nations unies. Ce chiffre, important, a été divulgé dans une déclaration mercredi dernier, dans le cadre de son rapport intitulé« Préserver les envois de fonds pendant le Covid-19 ».

L’organe onusien souligne en effet, le « grave impact » de la pandémie, sur ces transferts de fonds, du fait notamment de la situation des migrants dans les pays les plus touchés, et de la récession économique qui frappe la plupart des pays d’accueil.

« La Covid-19 a gravement affecté les envois de fonds vers l’Afrique, qui pourraient baisser de 21 % en 2020 », a affirmé Stephen Karingi, directeur de la Division du commerce et de l’intégration régionale (RITD) de la CEA. « Cela signifie que 18 milliards de dollars n’iront pas aux personnes qui dépendent de cet argent ».

Ces fonds constituent une très importante manne pour les populations africaines. Des ressources qui n’avaient pourtant cessé ces dernières décennies de s’accroître, au point de dépasser (de loin) les Investissements directs étrangers (IDE) et l’Aide publique au développement (APD), dont bénéficie le Continent. Ceci pourrait augurer des périodes difficiles pour les couches de la population, déjà dépendantes de ces ressources additionnelles extérieures.

Les transferts de la diaspora togolaise, significatifs,étaient estimés en 2018 à 500 millions $, selon la Banque mondiale; ce qui représentait à peu près 8,5 % de PIB national.

Par Ayi Renaud Dossavi

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer